Liste des auteurs

Line Rifaï [ Libération le 28.07.07

Les prix du cacao risquent l’ébullition

samedi 28 juillet 2007 par Line Rifai
La demande et les coûts d’approvisionnement explosent. Les gourmands pourraient en pâtir.

Qu’il soit noir ou aux noisettes, le chocolat risque dans les prochains mois de devenir de moins en moins abordable. Le prix de la poudre de lait a augmenté de plus de 75 % sur les douze derniers mois, celui du cacao de plus de 25 % et la récolte de noisettes est en recul. « Tout porte à croire que cette envolée des prix des matières premières va malheureusement perdurer, fragilisant les entreprises du secteur et ayant un impact direct sur leurs coûts d’approvisionnement », s’alarmait le syndicat du chocolat début juin.

Mauvaises récoltes. Le cours du cacao, principale matière première entrant dans la fabrication du chocolat, a atteint en juillet son niveau le plus élevé depuis quatre ans. Cette hausse « concerne un peu tous les pays. Elle est liée à la situation politique en Côte d’Ivoire, aux perspectives de mauvaises récoltes en Afrique, mais aussi à une demande mondiale de plus en plus forte de cacao de qualité », analyse le responsable des achats de cacao d’une grande marque française de chocolat. « Les prix d’achat du cacao auprès des producteurs sont fixés à l’avance, poursuit-il. Mais dans certains cas, il faut suivre. » Et revoir à la hausse les termes du contrat pour répondre à la demande du producteur. Du côté du chocolat équitable, « qui ne représente encore qu’une goutte d’eau dans le chiffre d’affaires des producteurs », selon Thierry Delage, de l’association de labellisation Max Havelaar, « les prix d’achat du cacao sont calculés à partir de la moyenne des prix sur les quatre dernières années ».

Affolement. L’affolement des cours se fera-t-il rapidement sentir sur nos portefeuilles ? « C’est une hausse durable, structurelle de l’ensemble des matières premières : pour une tablette de chocolat au lait, le prix de revient d’un fabricant de chocolat va augmenter de 20 %», affirmait fin juin sur Europe 1 Nelly Bonnet, responsable des matières premières au syndicat du chocolat. Logique : « Les matières premières et l’emballage entrent à hauteur de 60 % dans le prix du produit final », selon Sara Bouachir, porte-parole de la marque suisse Lindt . « Nous ressentons assez sensiblement cette hausse. Il y aura certainement une décision à prendre en termes de prix », ajoute-t-elle. Sans plus de précision. On ne dévoile pas si facilement les rouages financiers de la chocolaterie.


Un Français consomme en moyenne 7 kg de chocolat par an, contre 11 kg pour un Suisse.

40 % des Français consomment tous les jours ou presque du chocolat. Les trois quarts d’entre eux admettent que s’ils en mangent, c’est avant tout pour se faire plaisir.

La Côte-d’Ivoire est le premier producteur au monde de fèves de cacao, avec 1,2 million de tonnes par an, soit 41 % de l’offre mondiale, loin devant le Ghana (530 000 tonnes) et l’Indonésie (415 000 tonnes).

Consommer deux carrés de chocolat noir par jour suffit pour réduire la tension artérielle sans prendre de poids, selon une étude récente du Journal of the medical association.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !