Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 11.07.07

Les salaires ont légèrement augmenté en 2005, selon l’Insee

mercredi 11 juillet 2007

Les salaires ont connu une "légère reprise" en 2005, portant le salaire mensuel net médian (sur lequel est calculé le seuil de pauvreté) à 1 528 euros pour un temps complet dans une entreprise du secteur privé ou du secteur semi-public, contre 1 484 euros en 2004, selon une étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) sur les salaires dans les entreprises en 2005, parue mercredi 11 juillet.

Compte tenu de la hausse des prix à la consommation de 1,8 % en 2005, le salaire net moyen (qui est la moyenne de l’ensemble des salaires) a augmenté de 1 % entre 2004 et 2005 en euros constants (déduction faite de l’inflation), après avoir stagné entre 2003 et 2004. Il atteint, lui, 1 904 euros net par mois en 2005.

L’Insee calcule ainsi qu’à partir de 3 029 euros de rémunération nette, un salarié se classe parmi les 10 % les mieux payés. A l’autre extrémité, les 10 % les moins bien payés disposent pour un temps complet d’un salaire inférieur à 1 042 euros net par mois en 2005. Les cadres (+ 2 %), puis les ouvriers (+ 1,5 %) ont été en 2005 les premiers bénéficiaires de la hausse des salaires moyens en 2005, devant les employés (+ 1,2 %) et les professions intermédiaires (+ 1 %).

LES FEMMES GAGNENT EN MOYENNE 18,9 % DE MOINS QUE LES HOMMES

"Ce rebond constitue la plus forte augmentation observée depuis 2001", et ce "malgré une légère hausse des prélèvements à la source (retraite complémentaire, CSG, CRDS)" et alors que "le pouvoir de négociation des salariés était bridé par le niveau élevé du chômage", explique l’Insee, qui poursuit : "L’effet de la croissance économique de 2004 relativement favorable semble s’être répercuté avec retard sur les salaires 2005."

L’écart salarial entre hommes et femmes s’est "légèrement réduit", une salariée à temps complet gagnant en moyenne 18,9 % de moins qu’un collègue masculin contre 19,4 % en 2004. Cet écart est dû en partie au fait qu’ils n’occupent pas les mêmes postes : environ 12 % des femmes étaient des cadres en 2005 (18 % des hommes) et près de 45 % étaient employées (23 % des hommes). Mais à catégorie égale, en 2005, une femme cadre gagne en moyenne 3 104 euros contre 4 020 euros pour son collègue masculin, et une ouvrière touche en moyenne 1 211 euros, contre 1 441 euros si elle était un homme.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !