Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 31.10.06

Les syndicats de GDF en appellent à la justice pour retarder la fusion avec Suez

mardi 31 octobre 2006

Le comité central d’entreprise (CCE) de GDF va engager une procédure pour délit d’entrave contre les directions de GDF et Suez, les accusant de ne pas fournir d’informations suffisantes sur le dossier de fusion entre les deux entreprises, ont indiqué, mardi 31 octobre, les syndicats.

Ceux-ci souhaitent ainsi obtenir un report du CCE, prévu initialement le 10 novembre, qui doit rendre un avis sur le projet de fusion. Cet avis, même négatif, est obligatoire pour que le projet de rapprochement puisse s’opérer.

Le report du CCE consultatif retarderait encore la fusion de GDF avec Suez, déjà repoussée à fin décembre au plus tôt, compte tenu du délai obligatoire de cinq semaines entre la transmission du projet de traité de fusion (texte scellant la fusion) à l’Autorité des marchés financiers et les assemblées générales, chargées d’approuver ou non la fusion.

"Nous dénonçons notamment le fait d’être convoqués pour un CCE le 10 novembre, alors que les délais pour avoir les documents préparatoires sont d’ores et déjà passés, et que compte tenu de l’ampleur de l’affaire et du nombre de renseignements qu’on a demandés, il nous faut plus de dix jours pour rendre un avis", a expliqué Jean-Claude Pelofy de la CFE-CGC.

LES SYNDICATS SONT "QUANTITÉ NÉGLIGEABLE"

Les représentants du personnel de GDF siégeant au Conseil supérieur consultatif (CSC) des comités mixtes de production ont mandaté mardi leur secrétaire, René Camporesi (CGT), pour engager une procédure en référé au Tribunal de grande instance.

M. Camporesi est également mandaté "pour engager une procédure en délit d’entrave devant le tribunal correctionnel compétent", "considérant que les pratiques de la direction sont constitutives d’un délit d’entrave", et que "Gaz de France a communiqué à la presse différentes informations sur l’organisation du groupe Suez-GDF, avant que le CSC n’en soit informé", selon une résolution votée à l’unanimité.

Les représentants du personnel veulent notamment obtenir "le projet du traité de fusion dans son intégralité", "les documents sur l’organisation industrielle et managériale de GDF-Suez", "le plan d’affaire du futur groupe, avec ses niveaux d’investissement et d’endettement", et "des informations précises et complètes sur les conséquences sociales du projet de fusion".

"Malheureusement il semblerait que les syndicats soient aujourd’hui quantité négligeable dans le dispositif d’information de la direction", a regretté Philippe Taurines (FO).

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !