Liste des auteurs

Article de Paul Falzon paru dans L’Humanité du 4 novembre 2006

Les syndicats français rassemblés à Vienne

samedi 4 novembre 2006 par Paul Falzon
syndicalisme mondial . La CGT et la CFDT espèrent que la nouvelle structure internationale qui vient d’être créée fera la preuve de son efficacité.

Le congrès fondateur de la Confédération syndicale internationale (CSI) s’est conclu hier avec l’élection de ses instances dirigeantes, et notamment celle de l’Anglais Guy Ryder au poste de secrétaire général. « Nous quittons Vienne avec un mouvement syndical international radicalement transformé. Plus unifié que jamais dans son histoire. Plus grand, plus fort », a conclu Ryder, jusqu’ici dirigeant de la CISL (social-démocrate), l’une des deux centrales a s’être dissoute pour donner naissance à la CSI avec la CMT (chrétienne).

De fait, les trois jours de débats laissent aux participants le sentiment que, dans une situation ou la mondialisation sape les principes du travail décent sur tout le globe, un nouvel élan a été donné au combat syndical. Les statuts de la CSI portent une condamnation sans appel des « stratégies libérales » du « capital financier », avec une fermeté inconcevable pour certaines centrales social-démocrates ou chrétiennes il y a encore quelques années. « Le syndicalisme a si longtemps été divisé et éparpillé... Lors de ce congrès le terme d’unité syndicale a été le plus utilisé par les délégués, se félicitait Bernard Thibaut pour la CGT. Au-delà de la création d’un outil syndical mondial commun, on a senti aussi l’aspiration à ce que cela aide chacun à dépasser les clivages nationaux. » Le secrétaire général de la CGT rappelle que « beaucoup des actions qui ont mobilisé ensemble les syndicats français, comme la mobilisation anti -Bolkestein ou contre la libéralisation de l’énergie à Barcelone, ont été possibles par la mobilisation internationale », en l’occurrence sous la bannière de la Confédération européenne des syndicats (CES) qui regroupe déjà les quatre centrales françaises qui adhérent aujourd’hui à la CSI (CGT, CGT-FO, CFDT et CFTC). Il soulignait aussi la bonne entente sur les questions de représentativité. La CGT et la CFDT se sont entendues pour partager un siège au Bureau de la CSI, la structure qui pilotera la confédération - la première moitié du mandat de 4 ans pour la CFDT, la seconde a la CGT - tandis que FO conservera son siège au Bureau international du travail. CGT et CFDT seront également présentes au Conseil général, sorte de mini-Parlement de la CSI.

Plus réservé, François Chérèque (CFDT) affirmait que si le monde syndical « dans son ensemble » faisait désormais « le même constat sur la mondialisation », il ne fallait attendre « pas de miracles pour le fonctionnement et l’unité » syndicale, y compris au niveau français. « En France, on a souvent l’impression que le plus dur c’est de réunir tout le monde, moi j’ai le sentiment qu’on a fait le plus facile. Tout reste à faire pour faire vivre nos objectifs », insistait le secrétaire général de la CFDT. Les premières réunions du Bureau et du Conseil général seront déterminantes pour définir le mode de fonctionnement et de décision de la CSI et savoir si la confédération pourra créer un nouveau rapport de forces dans la mondialisation. Pour être efficace « il faudra des initiatives visibles », juge Bernard Thibaut tandis que Jean-Claude Mailly (FO) estimait que seules des « choses concrètes » rendront la confédération crédible auprès de ses interlocuteurs. Il est prévu une journée d’action mondiale pour promouvoir le « travail décent ». Plus quotidiennement, un enjeu sera de trouver les articulations entre les centrales membres mais aussi avec les Global Unions, ces fédérations mondiales sectorielles qui ont déjà une identité et des pratiques solidement établies. De même, dans sa stratégie face aux multinationales et aux institutions internationales comme l’OMC, la CSI sera « ce que nous voudrons en faire ensemble », déclare Guy Ryder. « Cette semaine a Vienne, nous avons créé le potentiel. Une fois rentrés chez nous, nous devrons commencer le travail, plus difficile, de réaliser ce potentiel », résumait le nouveau leader de la CSI.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !