Liste des auteurs

Michel Delberghe | Le Monde le 25 mai 2007

Les syndicats inquiets des projets de non-remplacement des départs à la retraite

vendredi 25 mai 2007 par Michel Delberghe

Les fonctionnaires ont perdu leur ministère à part entière. Placés sous la responsabilité du budget et des comptes publics à Bercy, ils devront composer, tant en matière d’emplois que de politique salariale, avec les objectifs fixés dans sa campagne par le président de la République, Nicolas Sarkozy. En recevant séparément depuis lundi 21 mai les représentants des fédérations syndicales de la fonction publique, Eric Woerth, le nouveau ministre, leur a ainsi rappelé l’engagement du chef de l’Etat de ne remplacer qu’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite - 40 % des 5,2 millions fonctionnaires doivent cesser leur activité d’ici à 2015 - et d’affecter une partie des économies réalisées à des revalorisations de rémunérations. Il a par ailleurs évité de s’engager sur la politique salariale et les augmentations pour l’année 2007 que son prédécesseur, Christian Jacob, avait laissées en suspens.

S’il est resté ferme sur les principes, M. Woerth a adouci le propos sur la méthode. Il a notamment indiqué son intention de ne pas avoir "une vision comptable des choses, mais une vision humaine". Il a aussi annoncé mardi sur LCI : "En contrepartie du (départ) d’un sur deux, il faut montrer que les fonctionnaires, qui se sont paupérisés d’une certaine façon, pourront en recueillir les fruits."

RENCONTRE "UTILE ET CORDIALE"

Premier sur la liste des syndicats reçus, Gérard Aschieri, secrétaire général de la FSU, a retenu l’aveu du ministre selon lequel la règle du non-remplacement "pouvait poser des problèmes et que cela ne pouvait pas s’appliquer partout, notamment pour l’éducation nationale". Jean-Marc Canon, secrétaire général de la CGT-fonctionnaires, n’a pas caché ses "désaccords profonds" tant sur les salaires que sur l’emploi. Il n’a pas non plus obtenu "d’éléments complémentaires" sur les autres dossiers, le droit de grève et le service minimum, les missions de l’Etat et les conditions de travail.

En revanche, Gérard Noguès, secrétaire général de FO-fonctionnaires, a qualifié sa rencontre "d’utile et cordiale". Cela ne l’empêche pas de s’interroger, lui aussi, sur la manière dont le gouvernement compte agir. "Il (M. Woerth) dit à la fois qu’il ne veut pas être comptable et qu’il veut être le ministre des économies et qu’il faudra travailler avec intelligence, mais on n’a pas encore trouvé cette part d’intelligence", a-t-il indiqué. Les autres fédérations, CFDT et UNSA notamment, devraient être reçues ultérieurement.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !