Liste des auteurs

Un article de François-Xavier Bourmaud paru dans le Figaro du 24 aout 2005

Les syndicats se mettent en ordre de bataille

mercredi 24 août 2005 par François-Xavier Bourmaud

Et revoilà le spectre de la rentrée sociale. Agité tout au long de l’été par des syndicats qui l’ont, tour à tour, promise revendicative, chaude ou brûlante, il ne devrait toutefois pas se manifester dans la rue avant le début du mois d’octobre, période retenue pour organiser une journée de manifestations dans toute la France. Le temps de mobiliser les militants et de trier les mots d’ordre, ce à quoi commencent à s’appliquer les organisations syndicales.

Des rencontres bilatérales sont d’ores et déjà programmées la semaine prochaine entre les numéros deux de la CFDT, de la CGT et de FO. A la CFTC, on fait état de contacts réguliers avec les autres organisations. « On se voit, on s’écoute, on se parle souvent », raconte Jacques Voisin, président du syndicat chrétien. La CGC se tient quant à elle dans les starting-blocks. Comme le résume un syndicaliste : « Les téléphones portables vont encore beaucoup fonctionner la semaine prochaine. »

A défaut de manifester pour les 100 jours de Dominique de Villepin à Matignon le 8 septembre prochain, comme l’avait espéré un temps la CGT, les syndicats envisagent d’annoncer la date de leur « journée d’action » autour de cette période.

Le rejet du plan du premier ministre pour l’Emploi, et de sa mesure phare que constitue le contrat nouvelles embauches (CNE), devrait s’inscrire en bonne place dans les cortèges. Notamment après l’avancement d’un mois de son entrée en vigueur officielle décidée au début du mois d’août.

« Le premier ministre a essayé de nous couper l’herbe sous le pied, mais c’est surtout la preuve de sa fébrilité, estime à la CGT Maryse Dumas. Cela ne change rien à notre détermination sur le fond. »

Furieux d’avoir été pris de vitesse par les ordonnances Villepin sur l’emploi, les syndicats veulent tout autant contester sa méthode que sa politique. Le plan de relance de la croissance que doit présenter le premier ministre au début septembre devrait également contribuer à alimenter la contestation.

« De Raffarin I, II et III à Villepin, le gouvernement n’a fait que répondre aux exigences du Medef sans écouter les salariés. On ne voit pas pourquoi ce plan dérogerait à la règle », déplore un syndicaliste.

« Alors, puisque le gouvernement ne nous écoute pas, nous allons sortir les gros moyens, prévient le représentant des cadres de la CGC Jean-Louis Walter. Et les gros moyens dans notre République, c’est la rue. »

Comme l’année dernière, la question des salaires et du pouvoir d’achat occupera une place centrale. Et ce d’autant plus que la hausse des cours du pétrole a largement grévé le budget des ménages. S’y ajouteront des revendications sur la précarité et l’emploi, comme le 10 mars dernier lorsque les syndicats avaient fait descendre entre 600 000 et un million de personnes dans la rue.

C’est d’ailleurs l’objectif que vise le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly. La barre est placée haut, mais d’aucun n’envisage de ne pas l’atteindre.

« Le sentiment de précarité est beaucoup plus diffus qu’on ne le pense, souligne le spécialiste des questions d’emploi chez FO, Jean-Claude Quentin. Beaucoup de militants, et notamment chez les agriculteurs, sont prêts à « y aller ». Mêmes échos à la CGC, où Jean-Louis Walter souligne que « les messages qui remontent de la base sont assez favorables. S’il y a une manifestation, nous mobiliserons ».

De son côté, le gouvernement observe l’organisation de cette rentrée avec attention, et un peu de fébrilité. Un membre de l’entourage de Jean-Louis Borloo confie ainsi « attendre de voir si les manifestations de la rentrée tournent à la démonstration de force ou au baroud d’honneur ».

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !