Liste des auteurs

Thomas Borjon| Le Journal de Saone et Loire le 03.04.2013

Lucy 3 : le procès reporté en mai

jeudi 4 avril 2013 par Thomas Borjon
Coup de théâtre ce mardi 2 avril au tribunal de Chalon dans l’affaire opposant la CGT à l’énergéticien E.On. Les syndicats demandent le report du procès.

Les représentants des salariés de la centrale électrique de Montceau, Lucy 3, ont appris la nouvelle relativement tard. E. On France, le groupe exploitant le site, était assigné en justice ce mardi 2 avril à Chalon. Cependant, les avocats du syndicat ont demandé le report du procès. Report accepté hier après-midi par les juges du tribunal de grande instance de Chalon.

L’avocat des salariés de PSA et de Goodyear

Les Lucy’s sont défendus, entre autres, par Maître Fiodor Rilov, un avocat parisien, habitué des conflits sociaux. Il s’occupe aussi actuellement des dossiers de Goodyear ou encore de PSA. Il avait déjà plaidé contre E.On, pour défendre les salariés de la centrale d’Hornaing dans le Nord-Pas- de-Calais. L’objectif était là aussi de dénoncer le non-respect d’accords signés avec les syndicats et donc d’annuler les fermetures de site.

Au tribunal de Douai, le délibéré a finalement tourné en faveur de l’énergéticien qui a fait valoir son incapacité à rouvrir le site. En cause, des installations non fiables. Pour Montceau, Claude Martin, délégué CGT assure : « Nous, nous n’avons pas ce problème. » En effet les chaudières seraient en capacité de continuer à produire de l’énergie. De plus celles-ci pourraient être reconverties pour que ne soit plus utilisé le charbon mais des granulés de bois. Les syndicalistes étudient en effet un projet de centrale biomasse.

Pour le mettre en place, les délégués syndicaux de Lucy ont besoin de temps. C’est pourquoi, ils ont signé un accord, en 2010, avec la direction, pour que le site ne ferme pas avant 2015. Accord, sur lequel les dirigeants sont revenus, puisqu’en début d’année ils ont acté la fermeture pour le 31 mars 2014. C’était d’ailleurs l’objet du procès d’hier après-midi.

Cependant, là où le dossier devient plus complexe, c’est qu’au dernier moment, l’avocat des Lucy’s, a décidé d’assigner la direction régionale de l’environnement de l’aménagement et du logement (DREAL) en intervention forcée. Ceci afin que les responsables témoignent de l’existence ou non d’une dérogation qui autoriserait une reconversion à la biomasse. De ce fait, cette dernière assignation s’étant faite tard, Maître Justine Candat qui plaidait au nom de son confrère maître Rilov, a tout fait pour que le procès soit reporté, contre l’avis des avocats d’E.On. Elle a obtenu gain de cause puisque celui-ci est repoussé au 7 mai.

Les délégués syndicaux ont une totale confiance en leurs avocats mais ont été quelque peu déçus puisque finalement la centaine de personne venu manifester leur soutien aux salariés, s’est déplacée pour voir le procès reporté.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !