Liste des auteurs

AP | 15.10.05

Manifestations à Marseille et Ajaccio pour la "défense du service public et de l’emploi"

samedi 15 octobre 2005

MARSEILLE/AJACCIO (AP) — Malgré la reprise du travail à la SNCM, la mobilisation syndicale se poursuit. Sous la bannière de la défense du service public et de l’emploi, un défilé unitaire a rassemblé environ 6.000 personnes samedi après-midi dans les rues de Marseille, en présence notamment de Bernard Thibault (CGT). A la même heure, une manifestation a réuni quelques centaines de personnes à Ajaccio.

A Marseille, les manifestants se sont rassemblés sur le Vieux port à l’appel de plusieurs organisations syndicales (CGT, CFDT, FSU, CFTC, UNSA et Solidaires) qui entendaient donner une portée nationale à ce rassemblement. Ainsi, plusieurs hauts responsables syndicaux y ont participé, parmi lesquels Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT, qui a défilé aux côtés de Jean-Paul Israël et Bernard Marty, figures emblématiques du conflit de la SNCM qui a pris fin vendredi après 24 jours de grève, ou encore Gérard Aschieri, le secrétaire général de la FSU.

"Bien sûr, nous sommes là en signe de solidarité envers les luttes qui se sont déroulées et qui se déroulent à Marseille", a dit ce dernier. "Mais c’est aussi une manière de dire que la FSU s’y retrouve pleinement et qu’il faudrait que ces luttes unitaires et multiprofessionnelles dépassent Marseille".

"Ce rassemblement se place dans la continuité des différentes mobilisations connues dans la dernière période", a indiqué pour sa part Bernard Thibault. Après la grande manifestation nationale du 4 octobre, "nous n’avons obtenu aucune réponse sur des questions comme les salaires et l’emploi, cette journée permet de prolonger la mobilisation très forte. Elle permet aussi de montrer au gouvernement que nous restons fortement mobilisés et combatifs, même si les marins de la SNCM ont dû prendre la décision de modifier les formes de leurs luttes".

Regroupés derrière une banderole proclamant "les salariés en lutte contre les privatisations et pour l’emploi sont l’honneur de Marseille et de la France", salariés de la SNCM et de la RTM se partageaient la tête du défilé qui s’est en partie déroulé sous la pluie. Suivaient des salariés de Nestlé, EDF et ST Microelectronics. Selon les organisateurs, 15.000 personnes ont participé à cette manifestation, tandis que les Renseignements généraux n’avançaient que le le chiffre de 1.500.

A Ajaccio, l’appel à manifester lancé par les syndicats insulaires a recueilli moins d’écho. Ils n’étaient que quelques centaines à défiler, alors que la journée du 4 octobre dernier avait rassemblé plus d’un millier de personnes.

La manifestation a été placée sous le signe de "la défense de tous les services publics et en particulier de la SNCM", a précisé le Syndicat des travailleurs corses (STC). Son secrétaire général, Jacky Rossi, a précisé que le STC comptait réclamer l’ouverture de négociations immédiates avec le gouvernement et le patronat "concernant la cherté de la vie, la précarité, le chômage, l’emploi" et dénoncer également le contrat nouvelles embauches (CNE). AP

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !