Liste des auteurs

Un article de Marc Leras paru dans l’Humanité du 22 juin 2005

Marseille : les Fabio Lucci ouvrent le bal

mercredi 22 juin 2005 par Marc Leras
La grève victorieuse dans les magasins de Plan de campagne et d’Aubagne donne du tonus au cortège.

Les Fabio Lucci ouvrent la manifestation marseillaise de la CGT, à laquelle se sont joints SUD et la FSU. Des applaudissements crépitent à leur passage, derrière leur banderole « On a gagné ensemble ». Après cinquante-deux jours de conflit, les trente grévistes des magasins de Marseille et Aubagne ont obtenu satisfaction à Pantin, au siège du groupe, sur de nombreuses revendications : une augmentation de salaire de 5 %, importante quand on gagne autour de 1 000 euros mensuels, des transformations de CDD en CDI, un accord de participation, des remises d’achat, une prime de reprise de 300 euros et des jours de grève payés à 70 %.

« Après cinquante-deux jours de mépris, de menaces, de perte financière, c’est une victoire magnifique », se réjouissait dans le cortège Djamila Salvatori, déléguée CGT des deux magasins. « Tout au long de la grève, nous avons bénéficié d’une solidarité humaine exceptionnelle et d’une détermination sans faille des salariés. Désormais, la direction sera plus attentive aux revendications du personnel. Quant aux salariés, qui sont désormais majoritairement syndiqués, ils ont compris qu’un syndicat n’était pas un simple sigle, mais que c’était eux sa force ».

Derrière ces femmes courage, 10 000 manifestants représentent tous les secteurs d’activités de l’agglomération marseillaise pour cette journée de lutte. Particulièrement en vue, les salariés d’EDF-GDF, qui combattent l’ouverture du capital des deux entreprises publiques. Lundi matin, ils ont coupé le courant pendant 2 heures 30 dans le quartier d’affaire d’Euroméditerranée, qui regroupe les plus grandes entreprises de la ville ainsi que le port autonome.

« Nous assistons à une véritable logique de désengagement dans le secteur de l’énergie », déplore Patricia Kaufmann, secrétaire générale de l’UFICT CGT des Bouches-du-Rhône. « Nous demandons des embauches pour perpétuer le savoir-faire de l’entreprise, car la pyramide des âges est inquiétante. Notre coupure de courant était un coup de semonce. Nous ne laisserons pas passer des réformes en catimini durant l’été ».

« Nous perdons cette année dans notre département 130 emplois dans le secteur de la distribution et 47 pour l’hydraulique », reprend Jean Pugens, secrétaire général de la CGT maîtrise et cadre EDF-GDF. « Dans le même temps, alors que nous arrivions à produire un kilowattheure 14 % moins cher que dans le reste de l’Europe, on nous annonce des hausses de tarifs ».

Cette manifestation était pour les salariés une façon de prendre date avant la trêve estivale, et de se donner rendez-vous à la rentrée, pour l’expiration des cent jours de Dominique de Villepin.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !