Liste des auteurs

Article de ALIETTE DE BROQUA. paru dans Le Figaro le 20 décembre 2006

Marseille se met au service minimum

mercredi 20 décembre 2006 par Aliette de Broqua

LES ADMINISTRATEURS de la Régie des transports de Marseille (RTM) doivent l’adopter aujourd’hui. Les syndicats ont été convoqués hier pour un comité d’entreprise d’information. Conséquence de la grande grève de l’automne 2005, Marseille met en place un service minimum pour les transports en commun. La RTM devra assurer 30 % du trafic aux heures de pointe. La Communauté urbaine, qui a la haute main sur les transports, mettra même la Régie à l’amende si le contrat n’est pas rempli : 7 500 euros par jour où l’engagement n’est pas tenu pour le métro et le bus, 1 500 euros pour le tramway.

Ces pénalités ne seront appliquées qu’à partir de 2009, le temps pour la RTM de s’organiser. La tâche promet d’être difficile dans une entreprise qui a collectionné 46 jours de grève en 2005. « Il n’y a eu aucune négociation, s’insurgeait hier Charles Andreani, secrétaire CGT du comité d’entreprise. C’est une entrave au droit de grève ! Il n’y a pas de loi sur le service minimum, que je sache ! »

« Il n’est pas question de limiter le droit de grève, explique Marc Girardot, directeur général de la RTM. Notre autorité organisatrice nous a fixé des objectifs tout en nous donnant des moyens, à savoir une subvention de 132,3 millions en 2007. À partir de là, nous allons voir, avec les organisations syndicales, comment y parvenir. » Une première piste est, comme le font déjà la RATP et la SNCF en région parisienne, de mieux utiliser le personnel non gréviste.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !