Liste des auteurs

Un article de Thomas Lemahieu paru dans L’Humanité du 15 décembre 2005

Mobilisations contre la directive Bolkestein

jeudi 15 décembre 2005 par Thomas Le mahieu
Alors que la présidence britannique voulait obtenir à ce sommet un « accord politique », les protestations pourraient permettre d’enterrer le projet.

Et si, lors du premier semestre 2006, la présidence autrichienne de l’UE offrait, après les deux « non » au référendum en France et aux Pays-Bas, après le tournant ultralibéral mais raté de Tony Blair, « la » fenêtre de tir décisive contre la directive (dite Bolkestein) de libéralisation des services dans le marché intérieur ? Alors que Tony Blair espérait obtenir un « accord politique » sur le texte lors de ce Conseil de fin d’année, son successeur à partir de la mi-janvier, le très conservateur chancelier autrichien Wolfang Schüssel, a nettement suggéré, lors d’une rencontre avec des responsables syndicaux et patronaux le 24 octobre, de remplacer le projet de plus en contesté par un nouveau. « Il a dit que nous devrions écrire une nouvelle proposition de directive sur les services, avait rapporté à l’époque John Monks, le secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES). Et il a reçu un soutien très ferme des organisations syndicales ; les employeurs se sont montrés moins enthousiastes. »

Amendée à la marge au terme de son examen par la commission du Marché intérieur (IMCO) du Parlement européen, la directive Bolkestein et son fameux « principe du pays d’origine » doivent être discutés à Strasbourg en séance plénière, vraisemblablement à la mi-janvier (le programme de la session de janvier est décidé ces jours-ci). Après la manifestation européenne de mars dernier, qui a rassemblé près de 100 000 personnes dans les rues de Bruxelles, de nouvelles initiatives d’ampleur se préparent : la CES, d’un côté, et les mouvements altermondialistes engagés dans le processus des forums sociaux européens, de l’autre, ont d’ores et déjà décidé d’appeler à manifester à Strasbourg le jour du vote de la directive en séance plénière. Le 12 janvier, le groupe parlementaire GUE-gvn organise une journée de travail contre la directive Bolkestein avec des représentants syndicaux et des mouvements sociaux de toute l’Union.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !