Liste des auteurs

Une dépèche AFP parue sur lemonde.fr le 22 mars 2006

Moscou renforce sa coopération énergétique avec Pékin

mercredi 22 mars 2006

La Chine et la Russie ont annoncé, mardi 21 mars, un renforcement de leur coopération dans l’énergie, dont un gros projet de gazoducs, à l’occasion d’une visite officielle à Pékin du président russe, Vladimir Poutine. Au total, quinze accords ont été signés dont quatre concernant l’énergie, entre le géant asiatique, deuxième consommateur de pétrole, et son voisin russe, deuxième exportateur de brut et premier fournisseur de gaz. Ces accords devraient favoriser les livraisons de gaz et d’électricité à la Chine ainsi que la création de joint-ventures dans le pétrole.

Le projet le plus important porte sur la construction de deux gazoducs pour fournir près de 80 milliards de mètres cubes de gaz par an au marché chinois d’ici à cinq ans, a indiqué le patron du géant russe Gazprom, Alexeï Miller. L’accord a été annoncé par le président Poutine, qui a confirmé aussi que son pays participerait à la construction de nouvelles centrales nucléaires en Chine.

Un protocole a d’autre part été signé entre la compagnie russe Transneft, qui gère les oléoducs, et le chinois CNPC. "Les autorités et les sociétés des deux pays vont continuer activement à travailler sur des projets d’oléoducs et de gazoducs pour fournir du pétrole et du gaz de Russie à la Chine", indique la déclaration conjointe signée par les présidents Hu Jintao et Vladimir Poutine.

Les Russes veulent construire un oléoduc Sibérie-Pacifique vers le Japon et la Chine, cette dernière faisant pression pour l’édification rapide d’un embranchement spécifique jusqu’à Daqing (nord-est de la Chine), craignant que les Japonais ne se voient accorder la priorité.

PROJET STRATÉGIQUE

Les Chinois, en manque de ressources naturelles pour assurer leur développement économique frénétique et encore trop dépendants du charbon, souhaitent faire avancer rapidement ce projet qu’ils considèrent comme stratégique.

Mais les Russes ont clairement indiqué dans le passé qu’ils ne voulaient pas être seulement des fournisseurs de matières premières et qu’ils attendaient que les Chinois investissent chez eux, notamment dans l’Extrême-Orient. Malgré le peu de progrès concrets enregistrés dans ce domaine, les deux présidents se sont félicités mardi de l’état des relations bilatérales.

Avant leur tête-à-tête, Hu Jintao et Vladimir Poutine ont brièvement évoqué chacun son tour le "haut niveau des relations". "Je suis très satisfait de notre coopération économique et commerciale", a déclaré le président russe. Mais si les échanges commerciaux se sont élevés en 2005 à près de 30 milliards de dollars (24,5 milliards d’euros), en hausse de 37,1 % par rapport à 2004, cela est largement dû au niveau élevé des livraisons de pétrole et de gaz.

La visite de M. Poutine coïncide avec le lancement de l’"Année de la Russie en Chine" et de ses manifestations culturelles, scientifiques et économiques. Les liens entre Pékin et Moscou, jadis rivaux au sein du mouvement communiste, se sont resserrés ces dernières années avec en particulier l’objectif commun de réduire l’influence des Etats-Unis en Asie centrale. L’an passé a vu les deux pays organiser conjointement leurs premières grandes manœuvres militaires.

La quatrième visite officielle de M. Poutine devrait aussi être l’occasion pour les deux géants de se pencher sur des questions internationales comme l’Iran et la Corée du Nord. Le président russe doit rencontrer mercredi le premier ministre chinois, Wen Jiabao, avant de quitter Pékin dans la soirée.

Avec AFP

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !