Liste des auteurs

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNION DEPARTEMENTALE CGT DES BOUCHES DU RHONE

Nestlé : le Tribunal d’Instance de Marseille suspend la procédure de fermeture de l’usine de St Menet

mardi 22 mars 2005 par Confédération Générale du Travail (CGT)

L’Union Départementale CGT se félicite de la décision du Tribunal d’Instance de suspendre la procédure engagée par la direction de Nestlé France de fermer l’usine de St Menet.

La procédure engagée est de ce fait rendue caduque, Nestlé devra faire « désormais » dans les règles et consulter le CCE sur des bases réelles.

Le groupe Nestlé doit cesser de regarder l’intérêt de ses actionnaires au détriment des salariés.

D’autres perspectives existent et le projet alternatif qui sera présenté le 1er avril prochain devra être étudié dans les moindres détails sous l’égide des pouvoirs publics ou de ses représentants. Les tentatives de déstabilisations doivent cesser.

L’attaque en diffamation contre la CGT majoritaire, prouve bel et bien la notion de dialogue social dans l’entreprise.

La direction doit cesser de mettre de « l’huile sur le feu » et doit concentrer toute son énergie pour trouver de réelles solutions pour l’avenir du site de St Menet et de ses salariés déterminés pour sauvegarder leur emploi.

L’heure est à l’étude du projet pour l’emploi que la CGT va mettre sur la table.

L’Union Départementale CGT des Bouches du Rhône condamne de telles attitudes.

Pour ces raisons, l’UD CGT appelle ses militants à être présents le 22 mars 2005 à 9 heures devant le Tribunal d’Instance à Marseille pour soutenir les camarades de Nestlé.

Marseille, le 21 mars 2005

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !