Liste des auteurs

JEAN-MICHEL BADER | Le Figaro le 03 mai 2007

Neuf solutions pour la sécurité des malades

jeudi 3 mai 2007 par JEAN-MICHEL BADER
Des centaines de milliers de patients meurent chaque année dans le monde du fait d’erreurs médicales. L’Organisation mondiale de la santé lance un plan pour réduire ce nombre.

DEPUIS le rapport de l’Institute of Medicine commandé en 1999 par l’administration Clinton, les spécialistes savent que l’erreur médicale est devenue la huitième cause de mortalité aux États-Unis devant les accidents de la route et les cancers du sein. On compte quarante mille morts par an au Royaume-Uni, près de 100 000 aux États-Unis et quelques milliers en France. En décembre 2006 le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) publiait les résultats d’une enquête indiquant que dans notre pays, chaque année, « 125 000 à 205 000 séjours hospitaliers causés par des événements indésirables liés aux soins pourraient être évités » (voir nos éditions du 5 décembre 2006).

L’Organisation mondiale de la santé a décidé de s’attaquer à ce problème cruel et récurrent en créant, en 2005, une commission internationale sur les solutions pour la sécurité des patients.

Ce groupe, mené par Sir Liam Donaldson (ministère de la Santé du Royaume-Uni) a identifié par catégories les problèmes les plus fréquents, des solutions adaptées, et les a fait mettre en oeuvre par des experts dans les systèmes de soins de plus d’une centaine de pays. À noter que le gouvernement français ne semblait pas en décembre dernier avoir une action prioritaire dans ce secteur : Xavier Bertrand n’avait alors pas vraiment poussé les feux de la haute autorité de santé sur le dispositif de gestion des risques ou l’évaluation des pratiques professionnelles.

Pourtant, pour Liam Donaldson, « la sécurité des patients est désormais une priorité reconnue des systèmes de soins du monde entier ». Quels « événements indésirables graves » surviennent souvent ? Les erreurs de côté comme celle subie à la Timone à Marseille en avril 2007, par Emmanuel De Mol 19 ans. Le Pr Jean-Claude Peragut décide de sectionner un nerf commandant un muscle de son mollet pour permettre à ce jeune, hémiplégique à la suite d’un accident de la voie publique, de remarcher. Mais c’est le nerf droit qui est sectionné par erreur, provoquant de terribles douleurs ! Une plainte a été déposée par la famille.

Protocoles standardisés

L’OMS recommande, pour éviter les erreurs entre les noms proches de dizaines de milliers de médicaments, d’utiliser des ordonnances électroniques ou pré-imprimées. Pour éviter les erreurs entre malades, qui aboutissent à des prescriptions erronées, des transfusions inappropriées, voire à des nouveau-nés échangés par erreur entre deux mères, il faudrait standardiser les méthodes d’identification des malades dans tous les hôpitaux, et faire participer les malades à leur propre identification ! Pour ce qui est des erreurs de transmission, quand le malade passe d’un service à l’autre, d’une équipe de soins à l’autre, il faut là aussi des protocoles standardisés de communication des informations vitales.

Pour éviter les sinistres erreurs de côté en chirurgie, il faut là aussi une identification préopératoire, faire signer le chi­rurgien sur le membre ou le côté à opérer, et ne démarrer l’intervention qu’une fois obtenue la confirmation de l’identité du malade, de l’opération prévue et du bon côté ! Christian Sicot, analyste du Sou Médical, avait accusé dans nos colonnes le gouvernement français d’avoir refusé en 2006 un système normatif simple comportant un bracelet d’identification comme pour les nouveau-nés, et une trace au feutre indélébile du site à opérer faite par le chirurgien devant le malade.

L’OMS veut aussi standardiser la fabrication et l’étiquetage des perfusions, identifier par des codes couleurs les tubulures de cathéters et les seringues, interdire la réutilisation de matériel à usage unique (vecteurs de contaminations infectieuses). Il faut aussi promouvoir massivement l’hygiène des mains des soignants par l’utilisation des gels désinfectants à base d’alcool.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !