Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 10.09.07 |

Nicolas Sarkozy se prononcera le 18 septembre sur les régimes spéciaux de retraite

lundi 10 septembre 2007

Nicolas Sarkozy a annoncé, lundi 10 septembre, qu’il ferait part de sa décision concernant les régimes spéciaux de retraite le 18 septembre, lors du discours qu’il doit prononcer devant l’Association des journalistes de l’information sociale (AJIS). "J’ai été élu pour mettre en œuvre des réformes profondes pour moderniser la France, et ces réformes se feront (...). Ce jour-là, je dirai ce qu’il en est", a fait valoir M. Sarkozy, interrogé sur ce sujet à l’issue d’un sommet informel avec la chancelière allemande, Angela Merkel, à Meseberg, près de Berlin. Il s’est refusé à donner plus de précision, car il "ne [veut] pas associer Angela à toutes les difficultés que nous avons à gérer".

Dimanche, le premier ministre, François Fillon, a déclaré que la réforme sur les régimes spéciaux est "prête" et que le gouvernement "attend le signal du président de la République pour entamer les négociations avec les partenaires sociaux".

"PERVERSION DU DIALOGUE SOCIAL"

Les syndicats ont, pour leur part, mis en garde le gouvernement. François Chérèque (CFDT) a affirmé, lundi sur France Inter, qu’il y aurait "un conflit majeur" si les pouvoirs publics décidaient "de passer en force". Jean-Christophe Le Duigou (CGT) a, quant à lui, fustigé une "perversion complète de l’idée de dialogue social", soulignant qu’un "texte déjà ficelé était proposé comme base de négociation". Quant à Bernard Thibault, le secrétaire général de la CGT, lundi, au sortir d’un entretien avec Xavier Bertrand, le ministre du travail, il a prévenu qu’il y aurait "du sport" si le gouvernement procédait "par le fait accompli" dans ce dossier des retraites.

Selon M. Thibault, l’important est de savoir s’il y aura "vraiment de la négociation sur le sujet". Jean-Claude Mailly (FO) en doute. Ce dernier s’est interrogé sur la marge de manœuvre des représentants des salariés. "Si le dossier est prêt, comme le dit M. Fillon, ça veut dire qu’ils ont déjà les paramètres (...), ça veut dire qu’ils veulent faire un passage en force", a-t-il déclaré.

L’UNSA (syndicats autonomes), a estimé que M. Fillon "doit négocier", tandis que la CFTC met en garde le gouvernement s’il "veut avancer tout seul sur ce dossier", considérant qu’"il lui appartiendra d’en assumer seul les conséquences". SUD-Rail, deuxième syndicat de la SNCF, promet lui d’appeler à "la grève" si Nicolas Sarkozy "confirme ses intentions" de se passer des syndicats pour réviser les régimes spéciaux de retraite.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !