Liste des auteurs

Alain Raynal | L’Humanité du 3 avril 2007

Nouvelle grève chez Airbus

mardi 3 avril 2007 par Alain Raynal
aéronautique . Quatre heures de débrayage ce matin avec manifestation à l’appel de FO, de la CGT et de la CFDT contre le plan Power 8.

Constatant que rien n’avait fondamentalement changé dans les propos de la direction de l’avionneur européen, toujours fermement décidée à imposer le plan Power 8 de réduction massive d’emplois et de vente de sites en Europe, les syndicats FO, CGT et CFDT lancent pour ce mardi matin une nouvelle journée de grève et de manifestation sur les sites Airbus. Quatre heures de débrayage à partir de 9 heures sont ainsi annoncées à Toulouse, avec une manifestation menant de l’usine d’assemblage des A380 jusqu’à l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

« N’acceptons pas Power 8, affiche le syndicat FO d’Airbus France, nous n’avons pas le droit de les trahir, ni de leur faire croire que ce qui n’était pas bon hier l’est devenu d’un seul coup aujourd’hui. » Pactiser avec Power 8, ajoute FO, serait lourd de conséquences. Le syndicat fait

référence aux deux autres organisations qui ne s’associent pas à l’action, la CFTC et la CFE-CGC. Ces derniers ne semblent plus opposés à la vente du site de Méaulte à un repreneur. « On nous dit que Power 8 préfigurerait un "nouvel Airbus" », poursuit FO dans son appel aux salariés. Le syndicat interroge : « Un "nouvel Airbus" pour l’emploi ou pour l’innovation en Europe ? Ou bien un "nouvel Airbus" mondialisé en sacrifiant aussi les sous-traitants français et

européens afin de satisfaire l’appétit des actionnaires privés ? ». FO demande avec insistance que le pacte d’actionnaires de EADS-Airbus soit remis à plat car, « il est dangereux de laisser le pouvoir à ces seuls actionnaires privés ».

La CGT s’inscrit pleinement dans ce mouvement de rejet de Power 8. « La première des priorités est de lutter contre ce plan porteur de gâchis humain et industriel. » Georges Daout, secrétaire du syndicat CGT d’Airbus à Toulouse, qui confirme également que rien n’a bougé du côté de la direction regrette aussi que deux syndicats ne participent pas à la grève. « Mais, ce n’est que partie remise, juge-

t-il, les salariés sont très majoritairement acquis au refus de Power 8 et beaucoup parmi eux se disent maintenant prêts à des actions beaucoup plus dures, de blocage ou autres. »

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !