Liste des auteurs

PREMIER ESSAI GAGNANT POUR LES PERSONNELS DE RTE AVEC LA CGT

vendredi 17 novembre 2006 par FNME-CGT
C’est plus de 1500 agents des sites du RTE de toute la France qui ont répondu présent à l’initiative de La CGT et se sont rassemblés à Paris, décidés à faire entendre leurs revendications.

Une première délégation a été reçue au siège de RTE par André MERLIN ;

Les revendications suivantes ont été portées :

L’amélioration des conditions de travail et l’abandon des réformes générant des réductions d’effectifs.

Pour les équipes poste, les décisions sont suspendues et une négociation sera engagée la première semaine de décembre. Sur la taille critique des effectifs atteints dans les GET, A. M. a déclaré qu’il n’y aurait plus de fermeture. Pour ce qui est du personnel du tertiaire, engagement est pris pour que la gestion des contrats de travail et les études associées soient maintenues. En ce qui concerne les GIMR, les rénovations de postes et lignes pourront être attribuées aux agents concernés. Les travaux neufs continueront d’être effectués par les entreprises sous traitantes.

La réduction du temps de travail à « 33h payées 35h » et la possibilité pour tous y compris les cadres de travailler sur 4 jours par semaine.

Ces questions seront abordées dans le cadre de l’accord en cours et la direction s’est dite prête à faire un effort sur l’équilibre temps de vie / temps de travail, avec la volonté de voir aboutir en 2007 un accord gagnant / gagnant.

L’ouverture d’une réelle négociation sur la sous-traitance.

Dans le cadre de la négociation en cours, sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE), la direction, s’engage à revoir les conditions de recours à la sous-traitance et la responsabilité du RTE en la matière.

Doublement de la gratification de fin d’année (14ème mois).

Cette question sera abordée dans le cadre de l’ouverture d’une négociation de la branche IEG, la direction du RTE s’est déclarée prête à ouvrir la négociation dans sa déclinaison d’accord d’entreprise.

Création d’une prime transport domicile / travail à tous les agents RTE.

Les décrets de loi relatifs à la prise en charge des frais de transport sont actuellement en cours de validation, une négociation sera engagée dès leurs parutions.

Versement d’une prime exceptionnelle de 1000€.

En tout état de cause, s‘appuyant sur les résultats 2006 une prime sera versée en 2007, le montant n’a pas été établi et fera l’objet d’une négociation.

Revalorisation des primes et indemnités.

Concernant les indemnités de déplacement, la direction s’engage à les revaloriser dans le cadre de l’accord d’entreprise sur la base de l’augmentation du coût de la vie en 2005 et 2006. Pour ce qui concerne l’astreinte, sur la base des textes relatifs à la branche ; une négociation sera engagée en décembre et permettra d’aller dans le sens d’une augmentation de son indemnisation.

Mise en place d’un régime de prévoyance complétant les dispositions statutaires (accident, maladie, dépendance).

Dans l’attente de la publication des décrets relatifs a l’évolution du régime spécial complémentaire maladie, la direction du RTE est prête à aller au delà de l’accord de branche, notamment sur la question de la dépendance par une mesure d’entreprise. La prise en charge des 7 h solidarité (lundi de Pentecôte). La journée de solidarité sera intégralement compensée par RTE.

Ces premières réponses positives constituent des avancées sur les revendications des agents de RTE. Leurs luttes nécessitent de transformer l’essai par la poursuite de l’action avec tout le personnel des entreprises électrique et gazière.

Une deuxième délégation a été reçue à la CRE.

L’action du RTE a permis que la FNME-CGT soit reçue pour la première fois par la CRE depuis sa création. Elle a indiqué qu’elle était ouverte au dialogue et toujours disposée à nous recevoir.

La FNME-CGT saisira cette occasion pour faire connaitre son point de vue sur les travaux menés par la CRE dans le cadre de l’ouverture des marchés au 1er juillet 2007.

La CRE indique que dans sa proposition tarifaire (Tarif d’Utilisation du Réseau Public) elle a fixé un objectif global de gain de productivité à RTE de (3%) mais qu’elle n’a aucune exigence spécifique de réduction des emplois, cela relève de la seule compétence de la Direction de RTE.

La CRE se déclare prête à examiner que les gains de productivité soient revus à la baisse dans le cadre de l’élaboration des prochains tarifs et la FNME CGT aura l’opportunité d’exposer ses arguments lors des consultations publiques.

La CRE nous a fait part qu’elle exige de RTE de l’efficacité, et également que la qualité du service public soit optimum sur l’ensemble du territoire, elle nous a fait part de son inquiétude sur le devenir des services de la distribution.

La fédération des Mines et de l’Energie CGT salue l’engagement des agents du RTE dans l’action, elle constate avec eux l’avancée des négociations et des premiers résultats qu’ils ont gagné.

Dans le cadre de l’appel de la commission exécutive fédérale nous proposons au personnel de RTE de poursuivre l’action pour concrétiser localement leurs revendications et s’inscrire dans la quinzaine d’action du 4 au 15 décembre sur le pouvoir d’achat, les salaires et pensions, l’emploi, la pénibilité, les libertés …..


Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !