Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 22.01.07 | 19h27

Pfizer affiche de bons résultats pour 2006 et supprime 10 % de ses emplois dans le monde

lundi 22 janvier 2007

La firme Pfizer a annoncé, lundi 22 janvier, un bénéfice net plus que doublé à 19,337 milliards de dollars (14,9 milliards d’euros), sur l’année 2006. Ces bons résultats ne remettent cependant pas en cause la restructuration annoncée du groupe.

"Même si nous avons atteint tous nos objectifs financiers pour l’année, nous continuons d’être confrontés à un environnement difficile, y compris une forte concurrence et les risques inhérents au développement de nouveaux médicaments", précise le PDG du groupe, Jeffrey Kindler.

DES INFORMATIONS IMMINENTES SUR LE PLAN DE RESTRUCTURATION

Plus tard, lors d’une conférence de presse, le groupe a précisé les détails du plan de restructuration qui doit permettre de réduire les coûts de fonctionnement. Celui-ci va entraîner la suppression de 10 000 emplois dans le monde, soit 10 % de ses effectifs totaux. L’Europe est particulièrement affectée puisque la firme pharmaceutique va y réduire ses effectifs de 20 %.

Ces mesures font suite, notamment, à deux coups durs subis par le géant pharmaceutique ces dernières semaines. Au début du mois de décembre 2006, Pfizer avait dû arrêter brutalement le développement du Torcetrapib, un anticholestérol prometteur, en raison de ses effets secondaires. Par ailleurs, le groupe a rappelé avoir perdu, aux Etats-Unis, l’exclusivité des médicaments Zithromax et Zoloft, pour lesquels des médicaments génériques sont désormais disponibles.


La firme poursuivie par un groupe anti-sida

Une importante association américaine vouée au traitement du sida compte engager, lundi 22 janvier, une action en justice contre Pfizer. L’AIDS Healthcare Foundation (AHF) dénonce la communication de la firme autour de son célèbre médicament contre l’impuissance, le Viagra. Elle reproche à Pfizer de vanter son produit comme s’il correspondait à un mode de vie ou à un moyen d’intensifier les relations sexuelles.

L’organisation a notamment fait valoir que les initiatives de Pfizer ont amené des clients à prendre des risques pour leur santé et provoqué une hausse des cas de séropositivité et d’autres maladies sexuellement transmissibles. "Pfizer a contribué à la perception du Viagra comme un médicament branché, destiné à être utilisé fréquemment quelle que soit l’importance, voire l’existence", des difficultés d’érection, a précisé l’AHF. (avec Reuters)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !