Liste des auteurs

Un article de Georges Dupuy paru dans L’Express du 14/02/2005

« Plus le pétrole sera rare, plus on cherchera à s’en passer »

dimanche 20 février 2005 par Georges Dupuy
Un entretien avec Michèle Pappalardo, présidente de l’Adem

Je ne sais pas si nous manquerons de pétrole dans dix ans ou dans vingt ans. Tout ce que je peux dire, c’est que, moins il y en aura, plus il sera cher et plus on cherchera à s’en passer. Ce qui diminuera les gaz à effet de serre et concourra à la lutte contre le réchauffement climatique. Il est évident que l’augmentation des prix du brut est favorable aux politiques d’économie d’énergie et de développement des énergies renouvelables. Plus les cours du brut sont élevés, plus les investissements deviennent rentables.

A 50 ou 60 dollars le baril, par exemple, les biocarburants deviennent économiquement rentables ainsi que de nombreux investissements dans l’industrie ou le bâtiment. Au contraire, quand le prix de l’énergie est bas, il y a peu de motivation pour financer ce type de programmes. Nous l’avons bien vu ces dernières années, quand le pétrole valait moins de la moitié du prix de 1973. Après des années d’efforts, dans les années 1970 et 1980, tout le monde a baissé les bras. Aujourd’hui, le sujet est revenu au premier plan. La flambée des cours nous aide vraiment à faire passer le message que tout le monde a intérêt à réduire sa dépendance à l’égard du pétrole et que l’on peut faire d’une pierre deux coups : réduire ses dépenses et participer au combat mondial engagé à Kyoto.

Par conséquent, en général, nous ne militons pas pour une baisse du prix des carburants. En outre, si l’on veut corriger les effets négatifs du pétrole sur l’environnement, les consommateurs doivent supporter des prix de l’énergie qui intègrent les coûts correspondant aux atteintes à l’environnement liées à leur consommation d’énergie ; cela passe par une prise en compte du coût du carbone émis. C’est à ces conditions que nous atteindrons nos objectifs de division par quatre des gaz à effet de serre d’ici à 2040 ou 2050 pour contenir les effets du changement climatique.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !