Liste des auteurs

Frédéric Durand | L’humanité du 20.09.2007

« Plus que jamais mobilisés »

jeudi 20 septembre 2007 par Frédéric Durand, Maïté Lassalle
Maïté Lasalle, responsable de la Fédération CGT des services publics.

Quelles sont vos premières réactions aux discours de Nicolas Sarkozy ?

Maïté Lasalle. Nicolas Sarkozy, après avoir fait des cadeaux fiscaux aux plus riches, dit en filigrane aux salariés débrouillez-vous, il faut trouver l’argent pour couvrir le point de croissance qu’il me manque. Mais il ne le trouvera pas dans la poche des salariés, ni dans le privé ni dans le public. Il a ensuite passé vingt-cinq minutes à nous brosser un tableau catastrophique de la fonction publique, bien sûr nous savons qu’il y a des choses à faire, on y travaille, mais enfin, il y a des écoles qui fonctionnent, des hôpitaux, des crèches !

Le président a fait référence à la période de la Libération et à la naissance de notre système social, qu’en pensez-vous ?

Maïté Lasalle. Oui justement, à une époque et dans un pays qui était bien moins riche qu’aujourd’hui on a construit un vrai service public solidaire, mais pas sur une base de privatisation et d’individualisation ! D’ailleurs l’un des principes de notre système était que les fonctionnaires ne soient pas au service de leur employeur mais à celui des usagers avec pour fondement l’égalité de traitement, on nous parle aujourd’hui d’individualisation, de mérite… mais qui juge du mérite ? À partir de quels éléments ? En définitive il nous parle des missions pour sa grande fonction publique de 2012 mais il donne tous les ingrédients pour qu’il n’y ait plus de fonction publique en 2012.

Peut-on s’attendre à une mobilisation du monde syndical ?

Maïté Lasalle. Oui, pour ce qui nous concerne, nous serons plus que jamais mobilisés, avec les fonctionnaires, mais aussi avec les citoyens, les usagers, le problème concerne tous le monde ! Nous le voulons ce grand débat public, sur les valeurs, les missions, les besoins nouveaux ! Telle qu’elle est la fonction publique ne nous convient pas non plus ! Ensuite il faudra être clair sur la place des organisations syndicales là-dedans, On parle de négociations, de concertation, bref, il faudra être plus clair ! Parce qu’il y a un fil rouge dans la politique de Sarkozy, il ne veut pas toucher aux entreprises, il ne veut pas toucher au CAC 40.

Entretien réalisé par Frédéric Durand

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !