Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 29.03.08

Plusieurs milliers de personnes manifestent à Paris et en France pour "l’avenir des retraites"

dimanche 30 mars 2008

L’appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires à manifester pour défendre "l’avenir des retraites" a réuni plusieurs milliers de personnes à Paris et dans toute la France. Les autres syndicats, qui s’opposent également au probable allongement à 41 ans de la durée de cotisation, ne s’étaient pas joints au mouvement. La CFDT, en particulier, se dit prête à mobiliser ses adhérents, mais elle attend que le gouvernement dévoile ses projets, ce qu’il s’est engagé à faire d’ici à la mi-avril. La manifestation parisienne, entre la Place de la Nation et Bastille, a réuni 4 600 personnes selon la police, et 10 000 à 15 000 personnes selon la CGT. En tête de cortège une banderole demandait "Stop à la casse des retraites". Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a prévenu que ces manifestations n’étaient qu’un "début". "C’est une mise en jambes, une initiative indispensable pour que le débat soit public dans le pays", a-t-il insisté. Alors que le ministre du travail ne propose aux syndicats qu’une concertation, ceux-ci revendiquent une "vraie négociation". Pour le secrétaire général de la FSU, Gérard Aschieri, il s’agissait également "que l’on n’escamote pas le débat" face à "la mécanique implacable" défendue par le gouvernement aboutissant "à avoir moins de retraites même en travaillant plus longtemps".

"FAIRE BLOC"

Des manifestations ont eu lieu en régions. Plusieurs milliers de personnes ont répondu à l’appel des syndicats à Lyon (entre 2000 et 5000) et Marseille (entre 1500 et 10 000). Ils étaient également des centaines à manifester à Toulouse (entre 900 et 3 000), Bordeaux (entre 1 000 personnes et 1 500), Lille (entre 900 et 1 500), Rennes (entre 600 et 1 500), et dans de nombreuses autres villes françaises (Strasbourg, Rouen, Nantes, Saint-Brieuc, Angers, Brest, Le Havre, Tours, La Rochelle, Angoulême, Roanne, Clermont-Ferrand, Grenoble).

Une intersyndicale se réunira lundi pour confronter les revendications et tenter d’établir une plate-forme commune afin de "faire bloc" devant le gouvernement, selon l’expression du président de la CFTC, Jacques Voisin. Pour les syndicats, le faible taux d’emploi des seniors (55-64 ans) en France - 38,1 % en 2006 contre 43,6 % en moyenne dans l’Union européenne - rendrait "inefficace et injuste", selon les termes de la CFDT, un allongement de la durée de cotisation.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !