Liste des auteurs

Un article de Frédéric PONS paru dans Libération du 29 avril 2005

Poursuite de la grève chez Carrefour

vendredi 29 avril 2005 par Frédéric Pons
Des problèmes d’approvisionnement en produits frais pourraient bientôt se poser.

Alors que dix-sept des trente plates-formes logistiques LCM de Carrefour restaient bloquées hier par les grévistes, qui réclament toujours 50 euros bruts d’augmentation de salaire mensuel, la direction du numéro deux mondial des hypers affirme avoir mis une nouvelle proposition sur la table. « Nous proposons 34 euros bruts d’augmentation auxquels il convient d’ajouter 12 euros bruts mensuels sous forme de bons d’achat Carrefour », indiquait-elle hier.

Une proposition qui pourrait bien convenir à Alain Richard, délégué CFTC de LCM à Lens (Pas-de-Calais) : « Cela fait 46 euros bruts, encore un petit effort de la direction et nous cessons la grève. »

Las, tous les salariés de LCM n’ont pas eu, semble-t-il, la même proposition. A Aire-sur-la-Lys, également dans le Pas-de-Calais, François Lermytte, de la CFTC, n’a entendu aucune proposition de la direction et se disait hier soir toujours gréviste : « Tant que nous n’obtenons pas 50 euros en salaire, nous continuons à ralentir au maximum l’activité en refusant de préparer les palettes de produits. Pas question d’accepter un soi-disant salaire en bons d’achat. »

Les magasins Carrefour seront-ils sérieusement affectés par cette grève nationale des approvisionnements ? La direction jure que ses 179 hypermarchés, qui ont besoin d’une livraison par jour pour les produits ultrafrais comme la boucherie et la poissonnerie, ne sont pas touchés par le mouvement qui a commencé au début de la semaine. « Seuls les supermarchés Champion et nos magasins de proximité sont concernés », estime Carrefour. Mais, sur le terrain, le site LCM de Lens, qui approvisionne notamment l’hypermarché de Wasquehal (Nord), était hier soir quasiment à l’arrêt, selon l’intersyndicale CFTC-FO-CFDT : « Je ne vois pas comment les livraisons du groupe pourraient ne pas s’en ressentir », commente François Lermytte. Une mauvaise nouvelle pour le groupe qui prépare sa journée de promotion « Spécial 1er mai » : les brins de muguet, forcément ultrafrais, doivent absolument arriver à temps dans les linéaires.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !