Liste des auteurs

http://lenergiedavancer.com , le 7/10/14

Première mondiale : une centrale dotée d’un système de captage du CO2

mercredi 8 octobre 2014
L’entreprise de production d’électricité SaskPower vient d’inaugurer dans la province du Saskatchewan (Ouest du Canada) une centrale à charbon d’un genre nouveau. En effet, cette centrale est capable de récupérer les gaz à effet de serre qu’elle émet pour les transformer en liquide, revendu ensuite à l’industrie chimique. Une technologie de captage du CO2 qui pourrait s’exporter, puisque le charbon est toujours une source d’énergie incontournable pour de nombreux Etats.

Plus de 100 personnes issues d’une vingtaine de pays se sont rassemblés à Estevan dans le Saskatchewan, au Canada, pour visiter la nouvelle centrale thermique de l’entreprise fédérale SaskPower. Cette centrale, qui utilise le charbon comme combustible, a pour particularité de réduire de manière très importante ses émissions de gaz à effet de serre (1 million de tonnes de CO2 en moins, soit environ 90% des émissions annuelles d’une centrale à charbon traditionnelle).

Pour cela, la centrale récupère de dioxyde de carbone émis lors de la combustion du charbon, avant de le compresser et de le mettre à l’état liquide. Le CO2 liquéfié est vendu à l’industrie chimique ou pétrolière. Des études sont en cours pour connaître la possibilité d’enfouir le liquide invendu à 3 km de profondeur.

La transformation du gaz engendre des coûts supplémentaires qui ne seront toutefois pas répercutés sur les factures des consommateurs de la province, selon le gouvernement canadien. La modernisation de la centrale électrique a constitué un projet d’1,4 milliard de dollars, dont 240 millions financés par le gouvernement fédéral canadien. Un coût élevé, de l’aveu même du président de SaskPower Mike Monea, mais appelé à se réduire lorsque la technologie aura fait ses preuves.

Ce projet vise, pour ses promoteurs, à démontrer que le charbon peut se transformer en ressource de production d’électricité beaucoup moins polluante. Graeme Sweeney, conseiller à la Commission Européenne, a d’ailleurs rappelé que le charbon constitue une source d’énergie de nouveau très utilisée en Europe. L’Asie pourrait elle aussi être très intéressée par ce procédé, compte-tenu du large recours au charbon sur ce continent pour produire de l’électricité.

Le procédé mis en place au Canada est toutefois dénoncé par des militants écologiques, car selon eux il ne stimule pas la recherche dans les énergies renouvelables et ne remet pas en cause le recours massif aux énergies fossiles.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !