Liste des auteurs

une dépèche AFP parue sur lemonde.fr le 22 avril 2006

Signature entre l’Arabie saoudite et la Chine d’un accord-cadre sur la coopération énergétique

samedi 22 avril 2006

Les deux chefs d’Etat ont assisté samedi à la signature d’une série d’accords de coopération, dont "un accord-cadre sur la coopération dans le domaine de l’énergie entre Sinopec et Saudi Aramco", a déclaré à l’AFP un responsable chinois.

La société chinoise Sinopec fait déjà de la prospection pétrolière dans le désert saoudien et construit une raffinerie, avec Saudi Aramco, le géant pétrolier saoudien, dans la province chinoise du Fujian. La construction d’une autre raffinerie est prévue dans la ville de Qingdao. L’accord-cadre prévoit de renforcer la coopération dans le secteur de l’exploratoin pétrolière et une possible coopération en matière d’exploration pétrolière entre les deux firmes, a expliqué le responsable chinois.

Les deux parties ont également signé une convention sur la sécurité et des accords de coopération dans les domaines de la santé et de la jeunesse, selon lui. M. Hu, arrivé en provenance des Etats-Unis, devait rencontrer des hommes d’affaires saoudiens et visiter la société publique de pétrochimie saoudienne (SABIC), la plus importante société pétrochimique du Moyen-Orient.

Il se rendra dimanche au quartier général de Saudi Aramco à Dahran, dans l’est du royaume, avant de s’envoler lundi pour le Maroc dans le cadre d’une tournée africaine. Le directeur exécutif de SABIC, Mohammed al-Mady, a indiqué jeudi que sa compagnie attendait que Pékin approuve une joint-venture pour la construction d’une raffinerie de 5,3 milliards de dollars en Chine.

Selon le ministère du commerce chinois, le volume des échanges entre les deux pays a atteint 2,7 milliards de dollars durant les deux premiers mois de 2006, en progression de 43 % par rapport à la même période l’année dernière. Pékin et Ryad entretiennent des relations diplomatiques depuis 1990 et l’Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, représente déjà 14 % des importations de pétrole chinoises, avec 22,18 millions de tonnes en 2005.

Lors de la visite du roi Abdallah en janvier à Pékin, les deux pays avaient signé cinq accords de coopération, dont l’un sur le pétrole et le gaz, témoignant de la volonté de Ryad de renforcer ses liens avec l’Asie. Alors que la Chine a besoin d’énergie pour son économie qui vient encore d’enregistrer une croissance de plus de 10 % au premier trimestre 2006, l’Arabie saoudite veut garantir plus de marchés pour son pétrole après son adhésion à l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) fin 2005, selon des experts.

"L’Arabie saoudite est à la recherche d’un importateur stable et la Chine d’un gros fournisseur, il y a beaucoup à attendre de ce voyage et sans doute des contrats", a estimé Zhang Xiaodong, directeur du Département Afrique et Asie de l’Ouest à l’Académie des sciences sociales de Chine.

Le président chinois a rencontré à Ryad le secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG - Arabie saoudite, Koweït, Emirats arabes unis, Qatar, Oman et Bahreïn), Abderrahmane al-Attiyah, dont le groupe négocie avec Pékin un accord de libre-échange. Il doit s’adresser dimanche au Majles al-Choura (Conseil consultatif) devenant ainsi le deuxième chef d’Etat étranger à le faire après le président français Jacques Chirac en mars.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !