Liste des auteurs

Un article de Feryel Gadhoum paru dans Le Figaro du 5 mai 2006

Suez défend sa fusion devant ses actionnaires

vendredi 5 mai 2006 par Feryel Gadhoum
L’assemblée générale du groupe de services aux collectivités doit se prononcer aujourd’hui sur le projet de rapprochement avec Gaz de France.

GÉRARD MESTRALLET a du pain sur la planche aujourd’hui. Le PDG de Suez va affronter, pour la première fois depuis l’annonce de sa fusion avec Gaz de France, ses actionnaires réunis en assemblée générale. Et il devra faire preuve de persuasion pour les convaincre que l’opération est une bonne affaire pour eux. Meilleure, du moins financièrement, que celle qu’aurait représenté un mariage avec l’Italien Enel, qui convoite son groupe.

Les équipes de Suez sont sereines. Il faut dire que les arguments ne manquent pas. Hier, dans un entretien aux Echos, Gérard Mestrallet et son homologue chez Gaz de France, Jean-François Cirelli, ont estimé à 1,1 milliard d’euros les synergies attendues dès 2012 de la fusion. C’est 100 millions de plus que ce qui avait été annoncé le 16 mars dernier. Une bonne nouvelle, certes, mais tempérée selon les analystes de Citigroup par le fait que ces synergies ne proviendraient plus seulement de réductions de coûts opérationnels, mais aussi pour 350 millions d’euros de « synergies de revenus ». Autre réjouissance, Suez a publié hier un chiffre d’affaires trimestriel de très bonne facture. Ses activités ont ainsi bondi de plus de 10% sur les trois premiers mois de l’année. C’est bien sûr le pôle énergie en Europe qui tire la croissance (+ 15%), grâce à des prix de l’électricité plus élevés, mais les autres branches n’ont pas à rougir non plus de leurs performances, comprises entre + 6,9% et + 7,9%. Les marchés s’en sont réjouis hier et le titre a pris plus de 2,5% à Paris. Enfin, la nomination d’un rapporteur pour la loi de privatisation de Gaz de France, en la personne du député Jean-Claude Lenoir, a également de quoi rassurer sur les intentions du gouvernement.

Enel toujours à l’affût

Malgré ces bonnes nouvelles, le chemin à parcourir pour boucler cette fusion, reste long. D’abord, le calendrier d’adoption de la fameuse loi de privatisation reste toujours incertain. Après la déconfiture sur le CPE, le gouvernement, embourbé dans l’affaire Clearstream, hésite à ouvrir immédiatement un nouveau front. D’autant que les syndicats de Gaz de France sont toujours aussi mobilisés sur le terrain. Les Fédérations syndicales CGT, CFE-CGC et FO rencontreront le 17 mai prochain à l’Assemblée nationale les groupes parlementaires afin de leur faire part de leur opposition à la fusion et de leurs inquiétudes en matière sociale.

Ensuite, s’il soutient sans ambiguïté le principe de cette fusion, Albert Frère, l’actionnaire belge qui détient plus de 7% du capital de Suez, a fait comprendre que les parités retenues n’étaient pas totalement satisfaisantes à ses yeux. La fusion devrait se faire sur la base d’une action Gaz de France pour une action Suez, plus un euro par action de dividende exceptionnel distribué aux actionnaires de ce dernier. Mais, sur la base du cours d’hier, les actionnaires de Suez « perdent » 2,25 euros par titre détenu.

Enfin, Enel, qui vient de se voir renouveler une ligne de crédit de 50 milliards d’euros, est toujours prêt à partir à l’assaut de Suez. Et la pilule empoisonnée, qui devrait être votée aujourd’hui via l’émission de bons de souscription d’actions (BSA), ne devrait rien y changer. Premièrement, parce que même si ce système renchérit la proie, le prédateur pourra récupérer la trésorerie dans les comptes. Deuxièmement, parce que Suez n’aura peut-être pas la possibilité d’utiliser cette arme contre Enel. Il faudrait, en effet, qu’une disposition similaire soit prévue dans les statuts de l’Italien. Ce qui n’est pas exactement le cas. Enel dispose bien d’une protection contre les OPA hostiles, mais qui ne joue qu’en cas de menace des intérêts nationaux de l’Etat italien. Un vrai casse-tête juridique en perspective.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !