Liste des auteurs

Système Electrique : L’avenir se prépare aujourd’hui

jeudi 14 novembre 2013 par FNME-CGT

La direction veut reporter aux calendes grecques tout débat au CCE d’EDF SA sur sa stratégie concernant le devenir du thermique à flamme (fioul, charbon, cycles combinés à gaz). Ceci intervient dans un contexte particulier sur l’énergie en France, avec la Conférence Environnementale et en Europe où CAPGEMINI annonce la possibilité du blackout, et que RTE vient de faire part d’inquiétudes aggravées pour le passage de l’hiver.

Certains partis politiques, aidés par le gouvernement, ont utilisé le débat sur la transition énergétique pour stigmatiser toute production d’électricité qui ne serait pas renouvelable… Si, l’avenir de la planète et le réchauffement climatique sont des problèmes majeurs, dans laquelle la production d’électricité française ne rentre que pour peu de choses (grâce à la prédominance du parc nucléaire d’EDF, complétée par la production hydraulique), ce n’est cependant pas une raison pour ne pas se préoccuper des questions essentielles qui demeurent la sécurité d’approvisionnement électrique au meilleur coût et la réponse aux besoins des usagers de notre pays, particulièrement en période de crise et de difficulté financière pour les familles et quelques entreprises.

La FNME-CGT affirme l’importance de répondre à ces critères pour le présent et l’avenir et mesure l’inquiétude des salariés face aux incertitudes qui planent autour de certains sites industriels. Elle mène depuis plusieurs mois des initiatives, a pris part à des débats autour de la transition énergétique en revenant sur la place du thermique à flamme et sur son rôle essentiel dans l’équilibre production/consommation.

C’est pourquoi, les salariés, les usagers, les élus sont invités à participer au débat initié par la CGT sur le caractère indispensable du thermique à flamme pour assurer le bouclage du mix énergétique actuel et la continuité de fourniture électrique en toutes circonstances et sa nécessaire gestion cohérente dans un pôle public de l’énergie.

Il faut que les directions d’EDF arrêtent de chercher des excuses en se rejetant les responsabilités les unes sur les autres aux prétextes les plus divers. Comme celle de la DPIT qui accuse le RTE d’être à la base de l’arrêt du site d’Aramon et de plusieurs tranches fiouls notamment sur Porcheville et Cordemais en s’appuyant sur les prévisions de consommation trop optimistes et sur les travaux engagés sur le réseau 400KV.

Ces mêmes prévisions sont contestées par plusieurs cabinets d’expertise, et le RTE vient de renforcer son alerte sur les passages des prochains hivers, dès le prochain, et particulièrement à partir de 2015 c’est-à-dire après les fermetures de diverses tranches charbon, qu’elles soient d’EDF ou de la SNET !!

Au regard de tous les éléments ci-dessus, la FNME- CGT réaffirme le maintien en fonctionnement pour les prochaines années de toutes les capacités de productions existantes aujourd’hui , et la nécessité de développer dès que possible de nouvelles technologies, non intermittentes, à base de charbon à faible taux d’émission de CO2 en travaillant les technologies de captage et stockage du CO2 : l’intégration efficace des moyens de production intermittents (éolien et photovoltaïque, dont il conviendrait d’ailleurs de limiter efficacement les abondantes subventions octroyées par le biais de la CSPE) passe obligatoirement par là.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !