Liste des auteurs

Un tract du syndicat CGT de la Centrale de Gardanne (SNET)

TROP C’EST TROP !!

lundi 2 octobre 2006 par CGT Centrale Gardanne

Depuis des mois la CGT interpelle la direction concernant les conditions de travail d’hygiène et de sécurité sur notre site pour l’ensemble des salariés car nous rencontrons des situations de plus en plus dangereuses et cela devient inacceptable.

La CGT et les membres du CHS-CT ont fait le constat de situations critiques et anormales entraînant des risques pouvant provoquer des accidents graves sur divers chantiers. Nous avons fait constater ces problèmes à maintes reprises lors de multiples tournées, informant à chaque fois la direction. Celle-ci reste muette et attentiste face à une situation plus que grave. Aujourd’hui les salariés en paient les conséquences, c’est honteux !

23 c’est le nombre d’accidents depuis le début de l’année, sachant que ces accidents s’aggravent. La CGT continue et dénonce le manque de maintenance, de nettoyage, la restriction des budgets à tous les niveaux, des coupes franches sur les contrats, et une politique basée uniquement sur le profit sans se soucier des conditions de travail et d’hygiène des salariés. Le résultat est sans appel.

Arrêtez vos lettres de propagande sur la sécurité, vos beaux discours de début d’année, et agissez avec votre cœur (et tête aussi) c’est bien le slogan sur vos Bracelets !!

Ces accidents se font de plus en plus grave, et la direction ne veut pas suspendre ou arrêter certains chantiers pour les mettre en conformité, sous prétexte qu’il faut que la révision se finisse ce week-end. Et elle ajoute : « on n’est pas dans une pharmacie ici ! ». A croire que ceux qui tiennent ces propos ne sortent jamais de leur bureau car entre une pharmacie et une porcherie nous pensons qu’il y a une grande différence, messieurs !! Mais qui a fait le choix d’une révision en 15 jours ?? Alors qu’il faudrait au moins un mois voir plus pour effectuer les travaux nécessaires pour une révision dans de bonnes conditions et pour l’entretien réel de notre outil de travail.

En plus de tout cela nous apprenons que la direction veut diminuer la prestation de l’entreprise I.S.S., nous pensons que vu le volume de travail et les conditions dans lesquelles les salariés (Snet et I.S.S.) travaillent, il serait irresponsable de diminuer cette prestation. En effet, tous les salariés avec la CGT conviennent qu’il faudrait l’augmenter. Peut être y a t il deux façons de voir les choses ? La notre : salariés et la leur : direction. Peut être ne voient-ils pas l’état de leur site ? Les salariés y travaillent tous les jours, vous aussi, non !! Ou peut être qu’ils ne veulent pas voir ? Ou que leurs conditions sont bonnes et les nôtres mauvaises ????

La CGT et les membres du CHS-CT continuent leur démarche pour essayer de retrouver des conditions de travail dignes pour l’ensemble des salariés. Travailler n’est pas un privilège, encore moins dans des conditions pareilles. L’employeur a l’obligation de faire travailler les salariés dans de bonnes conditions. Le CHS-CT a envoyé des courriers à la CRAM (Caisse Régionale d’Assurance Maladie) et à l’inspection du travail et a convoqué plusieurs CHS-CT extraordinaires et va continuer dans cette démarche vu les accidents encore survenus. Nous appelons l’ensemble des agents et salariés d’entreprises extérieures à exercer leur droit de retrait, et à interpeller les membres du CHS-CT en cas de doute sur les risques et dangers sur les lieux de travail.

De plus, le chantier désulf tranche 5 est censé être un chantier clos. Alors que nous avons constaté, lors de visites CHS-CT, qu’il n’est pas vraiment clos. Et cela pose des problèmes. Aujourd’hui l’accès est libre et chacun peut circuler entre la centrale et le chantier désulf sans être dérangé. Comment assurer la sécurité dans de telles conditions ?

Aujourd’hui nous faisons un bilan catastrophique de la sécurité sur notre site. Il est évident que la direction, locale et nationale, ne se soucis que trop peu de la sécurité. Quand divers membres de la direction locale se permettent de tenir des propos tels que cités ci-dessus ou encore de refuser catégoriquement de suspendre des chantiers jugés dangereux par les membres du CHS-CT dans le seul but de finir la révision dans les délais et donc d’éviter d’éventuel surcoût des travaux pour cause de retard, nous pouvons être certains de leur mépris à notre égard.

C’est à croire que notre direction, locale et nationale, adhère à une pensée unique : le profit !!! au détriment du reste.

Et ils en arrivent même à oublier que ceux sont des êtres humains qui contribuent, chacun à son niveau, à créer de la richesse. Une richesse dont seule une poignée de privilégiés profite refusant encore et toujours de la partager avec... la France d’en bas !!

C’est pourquoi nous devons tous être solidaires et mobilisés afin de faire valoir nos droits par tous les moyens que nous, salariés, jugerons nécessaires.

Prenons conscience que seule la lutte nous amènera à travailler dans de meilleures conditions et à gagner sur nos revendications.

Secrétaire CHS-CT : 2536 ou 06.26.64.63.46
Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !