Liste des auteurs

Lénaïg Bredoux | L’Humanité du 7 avril 2007

« Tous ensemble, tous ensemble : grève »

samedi 7 avril 2007 par Lénaïg Bredoux
Rassemblement . Les grévistes de PSA et de Clear Channel ont manifesté ensemble, hier, à Paris devant la gare Saint-Lazare. Ils réclament des augmentations de salaires.

Les salariés de Peugeot-Citroën sont arrivés les premiers, hier, devant la gare Saint-Lazare. Ils sont près de 200, la banderole du comité de grève aussitôt déployée, les mégaphones branchés, les slogans bien rôdés. « Et un, et deux, et trois cents euros » : la revendication est toujours la même après cinq semaines de grève à l’usine d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) . Certains organisent la collecte pour alimenter la caisse de solidarité, les autres distribuent des tracts. « Faut pas lâcher, explique Boye Samba, ouvrier chez Citroën. La direction essaie toujours de casser la grève. C’est pour ça qu’on sort de l’usine, pour s’adresser au peuple. » Une dame passe sur le trottoir : « Je comprends votre bataille. Y’a plus de respect. »

Une demi-heure plus tard, une deuxième banderole, rouge cette fois, sort de la bouche du métro. Une délégation de Clear Channel, l’afficheur américain bloqué depuis quatre jours, les rejoint au cri de « tous ensemble, tous ensemble : grève » ou de « PSA, Clear Channel, même combat ». « On se sent solidaire de vous, vous avez fait connaître le problème des bas salaires. Et nous, on a les mêmes problèmes avec des actionnaires qui s’en mettent plein les poches », lance au micro José Ferreira, délégué CGT de Clear Channel.

site bloqué

À Wissous (Essonne), le site est bloqué par des salariés qui empêchent notamment l’expédition des affiches des candidats à l’élection présidentielle, et exigent des hausses de salaires. « L’objectif n’est pas de bloquer la campagne électorale, mais bien d’obtenir 200 euros d’augmentation, selon Raymond Chauveau, responsable de l’union locale CGT de Massy-Palaiseau. Les actions coup-de-poing, ce n’est pas les salariés qui les mènent, ce sont les patrons... À PSA, cela fait cinq semaines que la direction refuse d’avancer ! » « Elle ne cède pas parce qu’elle a tout le poids du MEDEF sur ses épaules et sur celui de politiciens qui disent qu’il faut travailler plus pour gagner plus, affirme Salah, syndiqué CGT chez Citroën. Si elle lâchait, imaginez comment on ferait des émules ! Ce mouvement, c’est un apprentissage, on apprend à se battre, à se faire respecter. Et ça, c’est déjà une victoire. »

moins d’avantages

« Augmentez les salaires, y’en a marre des découverts », reprend un gréviste d’Aulnay, le mégaphone à la main. « J’ai deux enfants, un loyer à payer, ça devient de plus en plus dur », témoigne un employé de l’afficheur américain. Sa collègue, Jacqueline, explique, elle, qu’avec ses 1 090 euros par mois, elle « n’arrive plus à vivre » avec sa fille. « On est obligé de faire des heures supplémentaires, environ 3 heures de plus par jour, et des samedis, pour atteindre un salaire correct. » « On mène le même combat sur les bas salaires en France, répète José Ferreira, syndicaliste de Clear Channel. Depuis qu’on a été racheté, on ne gagne plus d’argent. Où va-t-il sinon dans la poche des actionnaires ? Nous, on n’a plus de participation, plus d’intéressement, certains salariés sont à 980 euros par mois. » Il ajoute : « Les gens ne peuvent plus vivre. »

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !