Liste des auteurs

Propos recueillis par Perrine Créquy | le figaro le 27.02.2008

« Tous profitent de la flambée des prix de l’énergie »

mercredi 27 février 2008 par Perrine Créquy
Philippe Roos est économiste, spécialiste du secteur de l’électricité, chez Crédit agricole. Il commente les perspectives d’EDF, GDF, Suez et Areva, qui ont publié leurs résultats au cours de la semaine écoulée.

LE FIGARO.FR EDF a publié mercredi dernier un bénéfice annuel de 5,618 milliards d’euros, stable par rapport à 2006. Quels sont les atouts de l’électricien français ?

Philippe Roos Les résultats annuels d’EDF sont bons, comme pour l’ensemble des acteurs du secteur. Tous profitent de la flambée des prix de l’énergie. Plus gros que ses rivaux, EDF en bénéficie davantage. Et il possède un parc nucléaire qui lui offre un avantage par rapport à la concurrence. Les coûts de production de cette énergie sont maîtrisés, contrairement à ceux du gaz et du charbon, qui augmentent fortement. EDF bénéficie donc pleinement de la hausse du prix de vente de l’électricité depuis trois ans. Par ailleurs, les quotas d’émissions de CO2 sont gratuits jusqu’à 2013, mais ce coût futur est déjà intégré dans le prix de vente en gros de l’électricité par l’ensemble des producteurs. Le groupe engrange donc un surcroît de bénéfices, même si certains l’estiment indu.Concernant les énergies alternatives, leur contribution va augmenter mais elle ne devrait pas bouleverser les résultats financiers du groupe.La libéralisation du marché européen de l’électricité, en juillet dernier, n’a pas eu d’impact sur les résultats d’EDF. Les effets se verront peut-être dans quelques années. Le vrai enjeu n’est cependant pas la concurrence de nouveaux opérateurs comme Poweo, mais la part de clients qu’EDF perdra au profit de GDF, devenu fournisseur d’électricité, et quelle part de clients de GDF achèteront désormais leur gaz chez EDF. Cette configuration de deux monopoles historiques qui entrent en concurrence sur leur marché domestique est unique. Jusqu’à présent, GDF a déclaré avoir attiré 37200 anciens clients d’EDF, qui compte 11 millions de particuliers abonnés.

GDF et Suez ont publié leurs derniers résultats annuels séparés avant la fusion, prévue avant fin juin prochain. Cette opération permettra-t-elle d’améliorer leurs bénéfices, qui ont augmenté en 2007 ?

Les deux sociétés pouvaient survivre séparées. GDF s’en serait même sans doute mieux sorti que Suez, qui doit affronter la pression à la rentabilité de ses actionnaires. Pourtant, les marges dans le gaz sont moins importantes que dans l’électricité. GDF s’est plaint de ne pas pouvoir augmenter ses prix. Il a indiqué que le gel des tarifs a entrainé un manque à gagner de 925 millions d’euros. Mais la profitabilité du groupe reste bonne. En fusionnant avec Suez, des synergies vont émerger. Le fiancé est très impliqué dans le gaz naturel liquéfié, et GDF possède une position forte sur les gazoducs de Russie. Le groupe à naître semble donc avoir de belles perspectives.

Dans quelle mesure Areva profite-t-il du renouveau du nucléaire ?

Le développement dans le nucléaire est très long. Il faut compter dix ans entre le lancement d’un projet de centrale et le début de la production. Le programme nucléaire français a été principalement mené dans les années 1980 et au cours de la première moitié des années 1990. Ensuite, ce marché s’est tassé et Areva a connu une traversée du désert. Le groupe s’est maintenu grâce à la demande de la Chine, qui vient de confirmer une nouvelle commande. Areva veut croire au renouveau du nucléaire avec l’EPR, en France et en Finlande, mais aussi peut-être en Grande-Bretagne, en Afrique du Sud et aux Etats-Unis. Le leader mondial du nucléaire ne devrait toutefois pas remporter le premier contrat qui devrait être attribué aux Etats-Unis. Les concurrents américains, Westinghouse et General Electric, ont déjà obtenu la licence de design pour leurs projets de centrale. Cette homologation est indispensable, et Areva commence seulement les démarches pour l’obtenir. Ce sésame est délivré sous un à deux ans, et la première commande américaine est annoncée comme imminente depuis des mois déjà. Elle pourrait toutefois rester imminente pendant un certain temps encore, mais même dans ce cas, le constructeur choisi devrait être américain.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !