Liste des auteurs

Propos recueillis par Sandrine Blanchard publiés dans Le Monde du 12 juillet 2006

"Un grand déficit de formation des professionnels de santé à l’accompagnement de fin de vie"

mercredi 12 juillet 2006 par Sandrine Blanchard

A l’issue de son congrès, qui s’est tenu en juin, la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs (SFAP) a lancé un "cri d’alarme" à l’intention des pouvoirs publics. Pourquoi ?

Sur le terrain, les acteurs sont très inquiets face à l’absence de réelle volonté politique de développer les soins palliatifs et à la grande pesanteur de l’administration. Nous avons l’impression que les choses n’avancent plus.

Depuis 1997, deux plans ministériels avaient permis de définir une politique et de dégager des financements. Aujourd’hui, les soins palliatifs se résument à la mesure 43 du plan cancer. Il n’y a plus de financement possible en dehors de ce plan. Malheureusement, aucun travail n’est développé avec l’Institut national du cancer, et il n’est pas possible de résumer les soins palliatifs à la prise en charge du cancer.

Que demandez-vous ?

Une politique cohérente doit être définie à moyen terme et, surtout, il faut mener une évaluation des besoins. Il faut renforcer les réseaux et les équipes mobiles, ainsi que la formation des personnels soignants à la démarche palliative, afin que, partout en France (dans les hôpitaux, les cliniques, au domicile), les malades qui nécessitent des soins palliatifs puissent en bénéficier.

Quand les situations deviennent très complexes - douleur que l’on n’arrive pas à soulager, problèmes sociaux et familiaux, demande d’euthanasie, etc. -, les patients doivent pouvoir être accueillis dans une unité de soins palliatifs. Nous attendons beaucoup de la prochaine mise en place d’un comité de suivi du développement des soins palliatifs.

La loi Léonetti d’avril 2005 sur l’accompagnement de la fin de vie a-t-elle modifié les pratiques ?

Oui, cette loi permet d’apporter des solutions aux problèmes. Un malade qui ne veut plus suivre un traitement qu’il juge trop lourd ou qui refuse d’être alimenté artificiellement, nous pouvons l’accompagner jusqu’à ses derniers instants sans pour autant qu’il meure de faim ou de soif. Cet accompagnement permet le temps de la séparation pour la famille.

Ce qui est urgent, c’est de faire connaître cette loi, que les professionnels de santé s’en saisissent, que les patients rédigent des directives anticipées. Il faudrait créer un observatoire des pratiques de fin de vie afin de pouvoir, dans cinq ans, en évaluer l’application.

L’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) et l’association Faut qu’on s’active demandent que la loi aille plus loin et autorise, dans certains cas très encadrés, une exception d’euthanasie.

Nous ne sommes ni favorables à une légalisation de l’euthanasie ni au maintien de la vie à tout prix. Nos raisons ne sont pas idéologiques. La SFAP est une organisation laïque.

Les dernières affaires ont montré que la justice savait répondre aux situations exceptionnelles. Dans l’affaire Vincent Humbert, on nous dit que provoquer la mort avec du chlorure de potassium (qui provoque un arrêt cardiaque), c’est la même chose que laisser mourir le patient, puisque le résultat est le même... Mais imaginez que le docteur Chaussoy ait étranglé Vincent Humbert pour mettre fin à ses souffrances : aurait-on fait la même analyse ?

Les autres affaires "médiatiques" révèlent avant tout le grand déficit de formation des professionnels de santé à l’accompagnement de fin de vie et au soulagement de la douleur. Il y a d’autres moyens de soulager la douleur que de provoquer artificiellement la mort !

Nul besoin de modifier la loi car elle ne peut pas être faite pour régler des cas particuliers. Légaliser l’euthanasie serait donner un pouvoir incroyable aux médecins.

Pensez-vous que le manque de volonté politique en matière de soins palliatifs soit lié au retour du débat en faveur d’une légalisation de l’euthanasie ?

Lors de notre congrès, la question de ce lien a été posée.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !