Liste des auteurs

Frédéric de Maunicault | Le Figaro le 16.01.2008

Un milliard pour les lignes à haute tension

jeudi 17 janvier 2008 par Frédéric de Monicault
Réseau de transport d’électricité (RTE) va augmenter significativement ses investissements.

Renforcer la sécurité de l’alimentation électrique est l’une des missions constantes de RTE (Réseau de transport d’électricité), le gestionnaire du réseau haute et très haute tension en France. De fait, dans un contexte de hausse de la consommation d’électricité, la filiale d’EDF a annoncé hier qu’elle allait accroître significativement ses investissements dans la construction de lignes à haute tension pour les porter en 2009 à un milliard d’euros. Cette année, le programme s’élèvera à environ 850 millions d’euros, dont 236 pour le grand transport et les interconnexions.

Pour de nombreux Français, ces grands travaux sont, ou seront, visibles. C’est le cas à Strasbourg, où RTE a lancé la construction de la ligne aérienne 400 000 volts Vigy-Marlenheim pour augmenter le potentiel électrique de l’agglomération. En région parisienne, des efforts importants sont consentis pour déployer une ligne souterraine 225 000 volts entre Nanterre et Nourottes.

La consommation intérieure d’électricité a augmenté de 0,4 % l’année dernière en valeur absolue, et de 2,2 % corrigée des aléas climatiques. Une précision qui n’est pas vaine, car depuis quelques années déjà les records de consommation sont battus avec une belle régularité. Le dernier remonte au 17 décembre 2007, avec une pointe à 88 960 mégawatts (MW), contre 86 280 le 27 janvier 2006.

Une balance commerciale qui s’effrite

Un autre enseignement de ce bilan 2007 réside dans le tassement du solde exportateur d’électricité. Depuis 2001, la France importe de plus en plus souvent de l’électricité. Au total, notre pays a été importateur net 20 jours sur l’année et partiel pendant 45 jours. Cette tendance devrait se poursuivre. « En raison à la fois du développement d’un marché européen interconnecté et de la fin de la surcapacité permanente de la France », a souligné Dominique Maillard, le président du directoire de RTE.

C’est d’ailleurs pour augmenter les capacités de production hexagonales qu’EDF construit actuellement une centrale nucléaire EPR, à Flamanville dans la Manche. Dans le cadre de ce projet majeur, RTE est chargé de construire une nouvelle ligne de 400 000 volts, baptisée Cotentin-Maine. L’EPR de Flamanville est prévu pour être opérationnel à l’horizon de 2012.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !