Liste des auteurs

Radio-Canada.ca - 4 janvier 2007

Un salaire selon les fluctuations de la clientèle

vendredi 5 janvier 2007

Wal-Mart, premier employeur privé américain, commencera au début de cette année à modifier les horaires d’une grande partie de ses 1,3 million d’employés aux États-Unis, rapportait mercredi le Wall Street Journal.

Selon le quotidien, le détaillant éliminera les horaires fixes pour les adapter au nombre de clients présents dans ses magasins.

Un logiciel suivra l’évolution des ventes de chaque magasin, le nombre de transactions et la fréquentation toutes les 15 minutes afin d’établir l’emploi du temps des employés.

Le système permettra par exemple à un magasin de commencer la journée avec des effectifs renforcés, qui diminueront tout au long de la journée avant d’augmenter de nouveau au moment de l’affluence de fin de journée.

Les employés devront donc se rendre disponibles à tout moment. Ils ne seront plus en mesure de savoir avec certitude combien ils gagnent chaque mois, puisque leur salaire hebdomadaire dépendra du niveau d’activité dans le magasin. Le Wall Street Journal fait valoir qu’ils ne pourront pas non plus prévoir quand ils auront besoin d’une personne pour garder leurs enfants.

Le système permettra également de détecter le moment où il faudra payer l’employé en heures supplémentaires. La société pourra alors moins recourir à ses services pendant un certain temps afin de limiter ses coûts.

Ce changement a pour but de permettre des gains de productivité et de procurer une satisfaction accrue de la clientèle. Wal-Mart a commencé à tester ce système l’année dernière auprès de certains caissiers et dans ses services comptables.

Wal-Mart affirme que la réorganisation n’a pas pour but de réduire les effectifs. L’entreprise ajoute que dans les 39 magasins où elle était déjà utilisée, 70 % des clients avaient ressenti une amélioration au moment du passage aux caisses.

Effet boule de neige

En tant que numéro un mondial de la grande distribution, Wal-Mart crée souvent la tendance. Résultat : de nombreux distributeurs s’inspirent déjà de ce nouveau système.

Payless ShoeSource, RadioShack - connu au Québec par la désignation La Source - de même que Mervyn’s, prévoient déjà de remettre en cause les horaires fixes de leurs employés. Payless compte introduire son nouveau système avant la fin janvier dans 300 de ses 4000 magasins de chaussures aux Etats-Unis.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !