Liste des auteurs

Une dépèche AFP et Reuters parue sur lemonde.fr le 5 mai 2006

Une convention tripartite simplifie les démarches des chômeurs

vendredi 5 mai 2006

L’Etat, l’ANPE et l’Unedic ont signé, vendredi 5 mai au ministère de l’emploi à Paris, une convention tripartite qui simplifie les démarches des chômeurs et instaure un "parcours personnalisé" de retour à l’emploi. Inscrite dans le plan de cohésion sociale, cette réforme du service public de l’emploi a mis plus d’un an et demi à se mettre en place. Parlant de "révolution en marche", Jean-Louis Borloo a évoqué une "vraie organisation d’information, d’accueil, de soutien des demandeurs d’emploi" qui se substituera à "des systèmes cloisonnés".

Les missions de chacun restent les mêmes : indemnisations pour l’Unedic et aide au retour à l’emploi pour l’ANPE, mais les deux institutions vont renforcer leur coopération. Le demandeur d’emploi aura à terme un dossier unique, après mise en commun du système d’informatisation de l’Unedic et de l’ANPE, auquel auront accès les principaux acteurs du service public de l’emploi.

Dès son inscription à l’Assedic, un diagnostic sera effectué pour évaluer le temps que le chômeur devrait mettre à retrouver un emploi, au moyen de "critères objectifs". Ce bilan sera transmis à l’ANPE, qui recevra le demandeur d’emploi dans un délai de huit jours, et même de cinq jours à compter du 1er juillet 2007 - alors que ce délai atteint parfois vingt jours actuellement.

UN GUICHET UNIQUE PAR RÉGION

L’ANPE généralisera en 2007 l’entretien de "suivi mensuel personnalisé", qu’elle effectue avec les nouveaux inscrits depuis le 1er janvier 2006. Le suivi mensuel débutera à compter du quatrième mois d’inscription et sera assuré par le même conseiller référent tout au long de la période de chômage. Enfin, agences locales pour l’emploi et antennes Assedic devront rapprocher leurs services, la convention fixant un objectif pour la fin 2006 d’au moins un guichet unique par région.

L’ANPE et l’Unedic s’engagent aussi à partager avec l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) la liste des métiers en tension dans chaque région. "En coopération avec l’ANPE", l’Unedic pourra généraliser le placement auprès d’organismes privés des allocataires de l’assurance-chômage "rencontrant des difficultés particulières de reclassement", ces services devant rester gratuits pour les chômeurs.

Certains syndicats, tout en estimant que la réforme améliorera le "service rendu" aux chômeurs, craignent que ceux-ci soient pressés d’accepter des emplois ne correspondant pas à leurs qualifications, d’autant que le gouvernement a renforcé les contrôles.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !