Liste des auteurs

Un article de Aude Sérès paru dans Le Figaro du 01 avril 2006

Une facture d’électricité salée pour la RATP

samedi 1er avril 2006 par Aude Sérès
Au terme d’un appel d’offres, EDF est sortie gagnante devant ses concurrents pour alimenter le métro parisien.

CETTE ANNÉE, la facture d’électricité de la RATP s’envolera de 70%. Ce n’est pas faute d’avoir fait jouer la concurrence entre EDF et ses compétiteurs, possibilité ouverte aux grandes entreprises depuis 2000. Le contrat qui liait la RATP à EDF arrivait à échéance en février. Pour le renouveler, la régie, qui est l’un des plus gros consommateurs d’électricité en France, a lancé un appel d’offres auprès des principaux fournisseurs.

Contrairement à la SNCF, qui a décidé de lui faire des infidélités en signant un contrat sur cinq ans avec la SNET (nos éditions du 21 mars), la régie a décidé de garder... EDF. « C’était le mieux-disant, insiste Alain Deluc, directeur financier de la RATP. En outre, EDF nous proposait un contrat sur cinq ans, ce qui était important pour nous. » Il porte donc sur la totalité des besoins de la RATP jusqu’en 2011.

Une couverture pétrolière moins intéressante en 2006

Le mieux-disant mais il n’empêche. La facture énergétique de la RATP s’est élevée l’an dernier à 132 millions d’euros, dont une trentaine de millions pour la seule fourniture d’électricité. C’est cette partie de la facture qui va exploser. Autre problème, celui du fioul (67 millions d’euros en 2005). La RATP ne bénéficiera pas cette année d’une couverture sur le baril aussi intéressante : elle va passer de 40 dollars en 2005 à 58 dollars. Au bout du compte, la RATP anticipe une facture globale pour l’énergie de 150 à 160 millions d’euros, soit une hausse de 13% à 20%. L’an dernier, la progression avait été de 8,1%.

La RATP anticipe malgré tout pour cette année sur la réali sation d’un résultat net aussi bon que celui de l’an dernier. En 2005, il a progressé de 141% à 55,8 millions d’euros. « Ce sont de bons résultats », se félicite Anne-Marie Idrac, présidente de l’entreprise. Alors que le chiffre d’affaires a augmenté de 4,1% en 2005, la RATP table sur une hausse de 3% à 4% en 2006. Le trafic proprement dit a progressé de 1,3%. A cet égard, la ligne 14 connaît une forte progression et transporte 385 000 voyageurs. Le bon exercice 2005 profitera aux salariés de la RATP. Leur prime d’intéressement sera multipliée par deux, à environ 400 euros.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !