Liste des auteurs

Entretien réalisé par Paule Masson publié dans L’Humanité le 21 septembre 2006

« Une offensive contre la totalité des régimes »

jeudi 21 septembre 2006 par Paule Masson, Jean-Christophe Le Duigou
Pour Jean-Christophe Le Duigou, secrétaire confédéral de la CGT, les attaques contre les régimes spéciaux visent à protéger des privilèges qui, eux, ne concernent pas les salariés.

Pensez-vous que les attaques de l’UMP à l’encontre des régimes spéciaux de retraite préparent une nouvelle réforme et de nouveaux sacrifices ?

Jean-Christophe Le Duigou. Nous ne pouvons pas passer notre temps a commenter telle ou telle déclaration des candidats, sauf à choisir de les valoriser. Mais l’occasion permet de réaffirmer que le procès régulier fait aux régimes spéciaux de retraites sert de paravent à la relance d’une offensive contre l’ensemble des régimes. Laurence Parisot ne dit pas autre chose en expliquant que si la réforme des régimes spéciaux est nécessaire, il y a besoin de « faire des efforts » pour assurer l’ensemble des retraites. Elle appelle donc à de nouveaux sacrifices pour les salariés. La mise en avant du problème des inégalités entre les régimes et les statuts sert à dissimuler des attaques profondes contre le système par répartition et a protéger des privilèges qui, eux, ne concernent pas les salariés.

Trois ans après la réforme Fillon, le régime de retraite est en déficit alors que le nombre de retraités va augmenter. Comment résoudre ce problème ?

Jean-Christophe Le Duigou. Malgré les sacrifices demandés aux salariés par la réforme de 2003, les deux tiers des besoins de financements ne sont pas assurés. Le Conseil d’orientation des retraites a clairement relevé ce problème. Le gouvernement a volontairement escamoté la question essentielle des ressources supplémentaires qu’il va falloir dégager pour financer un régime qui comptera demain deux fois plus de retraités qu’aujourd’hui. Refuser d’aborder ce débat garantit que le montant des pensions va encore diminuer. Cette situation fragilise considérablement l’avenir du système par répartition. Or, son maintien est un enjeu majeur, pleinement politique, absolument indispensable à la cohésion sociale. Notre système s’appuie sur un pacte intergénérationnel. Si on le laisse s’affaiblir, le développement des systèmes d’épargne va pousser à l’individualisme et alimenter les oppositions entre les catégories sociales.

Quelles ressources est-il possible de dégager pour éviter de toucher encore à la durée de cotisation, à l’âge de départ ou au montant des pensions...

Jean-Christophe Le Duigou. Le décrochage permanent des niveaux entre retraite et salaire est un élément important de déstabilisation du système par répartition. Il faut absolument remettre en question la désindexation entre les salaires d’activité et les retraites. C’est la clé dsystème par répartition. Les revenus des retraités doivent évoluer comme ceux des actifs. Mais il faut aussi poser la question de la contribution des entreprises à l’équilibre du système de retraite. De deux manières. D’abord en favorisant l’accès à l’emploi des salariés pendant qu’ils sont actifs, avant soixante ans. L’emploi fournit la clé de la moitié du problème de financement. L’autre moitié doit provenir des prélèvements sur les recettes des entreprises, créée par le travail des salariés. Aujourd’hui, les richesses produites partent en profits, en gâchis financiers, en rémunérations des actionnaires. Le gouvernement a refusé de traiter cette question en 2003. La contribution des employeurs au financement de la protection sociale ne cesse de diminuer alors qu’il faudrait l’augmenter et en changer l’assiette. La part payée par l’employeur devrait tenir compte de l’ensemble de la richesse crée par le travail dans l’entreprise, donc de la valeur ajoutée.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !