Liste des auteurs

Déclaration liminaire de la CGT lors de la réunion du 11 août 2007.

Une véritable hypocrisie !

mercredi 11 avril 2007 par coordination CGT SNET

Une première à la SNET, une direction qui fustige la CGT et les salariés par le biais d’un communiqué interne.

Une Direction qui déplore, alors qu’elle n’entend pas les salariés, qui se sont exprimés largement contre cet accord d’avancement, discriminatoire, et que trois organisations syndicales majoritaires n’ont pas signé.

Une Direction qui déplore, alors qu’elle fait la sourde oreille et parie sur le pourrissement de l’action.

Une véritable hypocrisie !

Que recherche la Direction ? Une victoire à la Pyrrhus comme pour le feuilleton OPA ?

Quelle hypocrisie ! Quand on sait qu’en moyenne 4 heures de travail par salarié, suffisent pour satisfaire aux charges de l’entreprise, et que les heures suivantes sont là pour créer de la valeur ajoutée et des profits, qui la plupart du temps servent surtout à régaler des actionnaires peu soucieux du devenir des salariés.

Une Direction qui nous parle de pertes de salaire différé ( 250 € pour l’intéressement 2007) alors qu’elle reverse, pour l’exercice 2006, 50 % du tiroir caisse aux actionnaires (68 millions d’€) et péniblement 2 % aux salariés (participation et intéressement confondus).

Quelle hypocrisie ! Quand on sait que ce sont les salariés qui par leur travail ont créé de la valeur ajoutée et au final des bénéfices plus qu’appréciables pour l’année 2006.

Cela est si vrai que la Direction elle-même le reconnaît dans son communiqué interne en parlant d’une participation supérieure à 2000 €, toujours pour l’année 2006.

Alors pourquoi la direction de la SNET nous refuse une véritable reconnaissance de ces résultats par le biais d’avancements plus respectueux des salariés ?

Quelle hypocrisie ! Quand la direction parle d’atteinte à l’image de marque Endesa France, alors qu’Endesa sera certainement dépecée et que les salariés de la SNET risquent à nouveau de se retrouver sur un étal de braderie, vendus en même temps que les machines pour sauver les « miches » d’Endesa.

Les salariés de la SNET risquent de vivre un autre démantèlement de l’entreprise, ENEL et E.ON ouvrant, certainement, le jeu de nouvelles spéculations.

Quelle hypocrisie ! Quand on dit que les mouvements actuels vont à l’encontre des efforts réalisés par l’ensemble des salariés, alors que ces derniers, par leurs mouvements, veulent au contraire faire reconnaître ces efforts.

La CGT avec l’ensemble des salariés continuera à lutter pour gagner sur leurs revendications.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !