Liste des auteurs

Emilie Rives | L’Humanité du 09.01.2009

Vers la privatisation de la CNR ?

dimanche 11 janvier 2009 par Émilie Rive
Énergie .La Compagnie nationale du Rhône sera-t-elle complètement livrée à Suez ?

Les syndicalistes CGT de la Compagnie nationale du Rhône alertaient, hier, en conférence de presse, sur la volonté affichée par le groupe GDF Suez de prendre une participation majoritaire au sein de l’entreprise énergétique. Depuis 2001 et l’ouverture du marché de l’électricité, Suez détient 49,97 % des actions de la CNR par sa filiale Electrabel, rachetées à EDF et à des collectivités locales comme le conseil général du Rhône ou la Ville de Paris, les 50,03 % restants appartiennent au secteur public : Caisse des dépôts et consignations, conseils généraux, communes, régions…

Ce qui conditionne une des caractéristiques des missions de l’entreprise qui n’est pas seulement de produire de l’énergie, mais aussi de favoriser l’utilisation du Rhône comme voie navigable et de contribuer à l’irrigation, assainissement et autres usages agricoles. Pour graver dans le marbre cette majorité publique et éviter qu’elle ne puisse être soumise aux diktats européens, elle a été inscrite dans la loi MURCEF de décembre 2001.

Pour le syndicat CGT de l’entreprise cette garantie risque de ne pas suffire face aux pressions que développe le groupe depuis neuf mois en affirmant sa volonté d’augmenter sa participation. En quatre ans, les actions ont rapporté 135 millions de dividendes au groupe privé, soit plus 27 % sur sa mise initiale. Les résultats de l’année 2008 seront encore plus intéressants. Suez a investi dans des actions mais n’a pas mis un centime dans l’entreprise, qui se porte bien, qui n’a plus d’investissement à faire, qui embauche, qui remplit ses missions. On comprend l’envie de goûter à tout le gâteau.

Le syndicat fait remarquer que « la privatisation consisterait à supprimer des retombées financières significatives destinées à des organismes ou collectivités et à laisser un groupe privé capter la rentabilité d’un outil de production dont les investissements ont été supportés par la collectivité ». Les syndicalistes ont donc lancé une vaste campagne d’information auprès des élus concernés et proposent à la majorité publique de « former une communauté d’intérêts indissociables, de s’allier au sein d’un pacte d’associés » pour que les ventes d’actions, s’il y a lieu, aillent aux collectivités et organismes publics et non au privé.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !