Liste des auteurs

La Tribune.fr - 03/01/08

Vinci confirme discuter avec Areva qui rêve ainsi de contrer Bouygues

samedi 5 janvier 2008
Selon le site Internet du magazine Challenges, le groupe public Areva, champion français du nucléaire, envisagerait un "partenariat exclusif" avec Vinci pour le génie civil autour des centrales nucléaires de nouvelle génération EPR afin de contrer les appétits de Bouygues qui rêve d’entrer à son capital. Vinci confirme l’existence de discussions mais souligne que rien n’est conclu et qu’il n’y a pas d’exclusivité prévue.

Selon le site Internet du magazine Challenges, le groupe public Areva, champion français du nucléaire, envisage un "partenariat exclusif" avec Vinci pour le génie civil autour des centrales nucléaires de nouvelle génération EPR afin de contrer les appétits de Bouygues qui rêve d’entrer à son capital. L’accord concernerait les futurs réacteurs EPR qu’Areva pourrait construire en Europe de l’Est, au Royaume-Uni, au Maroc, en Algérie et en Egypte.

"La présidente du directoire d’Areva, Anne Lauvergeon, a rencontré à plusieurs reprises le patron non-exécutif de Vinci, Yves-Thibault de Silguy, pour lui proposer un tel partenariat afin de contrer les visées de Bouygues sur son capital", ajoute Challenges selon qui "les deux parties sont convenues de se revoir fin janvier afin de commencer les discussions, sur la base d’un document de travail ’de trois ou quatre pages’ que les équipes de Vinci sont en train de préparer et qui stipulera que Vinci et Areva préparent ensemble les dossiers d’appel d’offres dans le cadre d’un consortium".

Vinci confirme l’existence de discussions mais souligne que rien n’est conclu. "Il y a effectivement des discussions pour éventuellement nouer des partenariats pour répondre ensemble à des appels d’offres, mais c’est tout (...) Il s’agit de début de discussions comme des entreprises telles que Vinci et Areva peuvent en avoir, rien n’est signé, a dit une porte-parole de Vinci. Il n’y a pas de partenariat exclusif dans le but de contrer Bouygues".

L’avenir de la filière nucléaire française fait actuellement l’objet d’un travail de réflexion lancé par la Présidence de la République et le gouvernement avec l’aide de la banque britannique HSBC et du cabinet de conseil américain McKinsey. Certains pensent que, compte tenu des liens d’amitiés entre Nicolas Sarkozy et Martin Bouygues, le premier veut permettre l’alliance du second avec Areva ou du groupe nucléaire avec Alstom dont Bouygues détient 30% et qui intervient dans le nucléaire en réalisant les îlots conventionnels des centrales qui en transforment l’énergie en électricité pour le réseau.

Mais d’autres estiment qu’une alliance Alstom-Areva serait contre-productive et rappellent qu’il faudra régler la question de l’allemand Siemens, actionnaire à 34% de Framatome ANP, l’activité d’Areva qui fabrique les réacteurs nucléaires. Or, Siemens affirme vouloir rester voire développer ses liens avec Areva. Et le groupe allemand est le concurrent d’Alstom, dans l’énergie mais aussi dans les transports (avec son train à grande vitesse ICE, rival du TGV). La partie promet donc d’être compliquée. L’arrivée de Vinci dans le jeu modifie encore une fois la donne.

Acquisition en Finlande pour Areva

Areva annonce ce jeudi que son pôle Transmission & Distribution (T&D) a acquis pour un montant non dévoilé la société finlandaise Nokian Capacitors afin de se renforcer sur le marché de l’ultra haute tension. Nokian Capacitors fabrique notamment des condensateurs destinés aux installations à courant continu haute tension (HVDC) et les systèmes flexibles de transmission d’énergie en courant alternatif (FACTS). Elle a réalisé en 2006 un chiffre d’affaires de 51 millions d’euros. La société emploie actuellement 290 salariés. Areva inscrit cette acquisition dans le cadre d’une stratégie de respect de l’environnement et souligne que les HVDC et FACTS permettent de réduire les émissions de gaz carbonique (CO2). Areva est décidément actif en Finlande où il a vendu son premier réacteur nucléaire de nouvelle génération, l’EPR, chantier qui a pris d’ailleurs beaucoup de retard ce qui pèse financièrement sur les comptes des protagonistes.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !