Liste des auteurs

Communiqué FEDERAL du 16 FEVRIER 2005

non aux decrets de casse oui a l’ACTION DE MASSE !

samedi 19 février 2005 par admin

Bafouant l’expression majoritaire des usagers, des élus, et l’action du personnel, le gouvernement et les directions tentent d’imposer leur stratégie qui conduit à la privatisation d’EDF et de Gaz de France.

La publication du décret autorisant Gaz de France à engager le processus d’ouverture du capital, constitue une véritable déclaration de guerre.

Le bradage d’une partie du capital de Gaz de France, sans le moindre examen du projet industriel, est un cadeau de plus fait aux financiers, au détriment de l’intérêt collectif, des usagers et de la Nation.

Le gouvernement poursuit à marche forcée sa politique ultralibérale, malgré le développement du mouvement social, la multiplication des initiatives et des actions dans les industries électrique et gazière, le secteur privé, l’Education Nationale, la Santé, le secteur public et la fonction publique.

La publication au Journal Officiel de ce jour des décrets est inacceptable. Ils portent sur :

Le transfert au secteur privé d’une part minoritaire du capital de Gaz de France, la séparation des comptes actifs et inactifs dans le régime mutualiste décrochant, de fait, les agents en inactivité de service des agents actifs, l’augmentation de la cotisation mutualiste.

La FNME-CGT s’adresse dès maintenant, solennellement, au Président de la République, au Premier Ministre, aux ministères concernés, aux groupes parlementaires au Sénat et à l’Assemblée Nationale, pour exiger que les décrets publiés ne soient pas appliqués.

Elle propose à tous ses syndicats d’accélérer la démarche décidée à la réunion des Secrétaires Généraux du 9 février 2005 : réunir l’ensemble des militants, des syndiqués et des salariés pour les informer et décider des actions à mener.

La CGT s’adresse aux autres fédérations syndicales pour leur proposer d’examiner les conditions de la riposte la plus unitaire possible afin d’imposer d’autres choix et gagner sur les revendications sociales du projet industriel, sur la fusion d’EDF/GDF 100 % publique et sur le service public.

Dès à présent, nous proposons de mettre en débat une action de haut niveau dans la durée, de construire une mobilisation de très haut niveau et de s’engager dans un « conflit » POUR GAGNER !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !